mercredi 30 novembre 2011

La Vie

est pleine de surprise. Toujours là où l'on s'y attend le moins. Pointant le bout de son nez au moment où l'on ne l'espère pas.


Encore aujourd'hui, j'en ai eu la preuve. Et aucune nouvelle ne m'avait émue ou fait plaisir à ce point depuis plusieurs semaines. Parce que notre relation est particulière, tout simplement.

En Amitié, on peut tout se dire. Nous nous l'étions promis. Nous avions même décidé de qui se chargerait de l'annonce aux autres pour les bonnes nouvelles. Et aujourd'hui, nous avons mis cela en application. En toute simplicité, comme convenu.

Ce soir, j'ai le sourire. Et surtout, j'ai une Amie. Et, cela n'a pas de prix.



"Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié;

et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret"

Alessandro Manzoni

lundi 28 novembre 2011

18 mois

Depuis hier, cela fait 18 mois.

18 mois que nous avons eu la chance que MDM nous dise oui. Avec le recul, nous avons eu chaud, très chaud. Puisque quelques semaines plus tard, ils ne prenaient plus de dossiers pour le Vietnam ... Et nous avons réussi à passer à travers les gouttes!

Ce matin, devant ma tasse de café, je me suis dis qu'il fallait positiver tous ces mois écoulés. Pour qu'ils ne se soient pas étirés pour rien. Et voilà ce que j'ai décidé: nous sommes PILE à la moitié du chemin! Je pense que c'est une façon raisonnable d'attendre sans déprimer, et sans se laisser dépasser par les bonnes nouvelles de la semaine passée...

BabyChou, il ne te reste que 18 mois pour pointer le bout de ton nez. Comme nous sommes des parents cools -ne prends pas cela pour acquis, tu nous prendras sûrement pour des vieux cons à l'adolescence- nous n'exigeons rien du tout. Juste de pouvoir mettre un visage sur ta bouille. Mais si tu souhaites absolument nous obéir et débarquer dans nos vies en avance, nous serrons les plus heureux du Monde. Tu as le choix, mais ne tardes pas trop: le compteur est enclenché!

dimanche 27 novembre 2011

On dit souvent

qu'il faut laisser le temps pour faire son oeuvre. C'est ce que j'ai ressenti en te rendant visite hier après-midi.



Depuis que Pépé nous a quitté, je ne te reconnaissais plus. Ton absence de larmes me choquait. Tu te révélais être une personne égoïste, centrée sur elle-même, indifférente à la peine de tes proches. Du moins, c'est l'image que tu nous donnais.

Cela n'a pas été une période évidente pour moi. Moi qui voyait ma mère -ta fille- souffrir de cette attitude, de ton éloignement. Elle avait besoin de ton soutien, elle ne pouvait pas exprimer sa douleur liée à la perte de son père. Elle se sentait seule. Et je t'en ai voulu, c'est vrai.

Hier, je suis allée te faire une visite surprise, à la maison de retraite que tu as rejoint il y a maintenant plusieurs mois. Et bien cette visite m'a fait du bien!

Tu t'es révélée très contente de me voir. Nous avons bien papoté: je t'ai trouvée alerte, bavarde, ouverte aux autres et non plus centrée sur toi. Il est évident que cela m'a fait "bizarre" de découvrir des objets que j'ai toujours connus chez vous, accrochés aux murs un peu impersonnels de ta chambre. Mais en même temps, c'était chez toi. Pépé est présent, les souvenirs sont là; mais sans que l'ambiance générale soit triste ou pesante.

Je suis partie souriante et apaisée de cette visite. Tu as réussi à me faire monter les larmes aux yeux lorsque tu m'as dit sur le ton de la confidence que tu avais choisi d'être ici. Et que tu avais décidé de ne pas être malheureuse. Je me suis sentie rassurée en te quittant.



Il faut laisser du temps au temps. Pour que chaque chose trouve sa place, petit à petit. Un jour après l'autre. Si tu savais -Mamie- comme il me tarde de te dire que BabyChou nous attend, et que tu vas le rencontrer. Enfin.

Sing - TRAVIS



Une mention spéciale pour le lancer de poulpe (?) à la fin du clip ;)

mercredi 23 novembre 2011

Cela commence de façon

imperceptible. Un peu comme ces petites bulles d'air que l'on voit apparaître au fond de la casserole d'eau que l'on met à bouillir...

Les unes après les autres, les rumeurs font leur apparition, remontent lentement à la surface.

A la première rumeur entendue, on se dit que cela doit être le fruit du hasard. Que ce couple -qui annonce avoir eu l'attribution d'une petite fille de 13 mois les attendant à Hanoï- doit avoir une histoire particulière. Que nous n'avons pas tous les éléments de cette histoire. Que cette petite est peut-être SN et que nous ne le savons pas. Mais cette annonce nous donne une once d'espoir.

La seconde rumeur, qui se transforme rapidement en annonce, c'est l'accord du Vietnam pour le re-dépôt des dossiers non attribués au 31 décembre 2010. Et dans ces dossiers, il y a des projets comme le nôtre: un enfant entre 0 et 3 ans, en bonne santé. Alors là, les choses commencent à se préciser pour de bon.

Et enfin, il y a la lecture des aventures d'une FutureMaman canadienne vers son enfant du Vietnam. Et dont l'organisme a déposé son dossier au Vietnam le 25 octobre dernier!


Alors oui, depuis 2 jours, je fais des pronostics! On dirait que les dossiers réenregistrés au Vietnam passeraient à la commission de décembre. Que les propositions d'enfants seraient faites aux parents en janvier et que le DAI donnerait son accord pour ces mêmes dossiers en février: cela donnerait une réouverture entre février et mars 2012.


Ce serait top non? Et en plus, cela collerait avec l'annonce faite par les Etats-Unis annonçant une reprise au 1er février 2012. Comme par hasard ... Et moi, des fois, j'aime bien le hasard ;)

mardi 22 novembre 2011

Il y a une semaine,

nous nous apprêtions à quitter Cuba, nos valises étaient quasiment bouclées.

Mais nous ne pouvions pas partir comme cela. Pas sans laisser une trace de notre passage dans le sable. Pour que vous sachiez que même à plusieurs heures de vol de chez nous, même après la traversée d'un océan, même après de nombreux verres de Playa ou de Mojito; nous pensions à vous.

Au cours de ce voyage, nous avons parlé de vous avec plaisir. En toute transparence. Les parcours qui nous ont amenés vers l'adoption ont été disséqués, sans jugement. Avec nos ressentis de femmes et de futurs mères, avec leurs ressentis d'hommes et de futurs pères.

Vous n'avez pas été le centre de nos pensées ou de nos conversations, il faut l'avouer. Mais il est vrai que notre objectif était de prendre de la distance, de décompresser, de profiter. Et nous avons plutôt bien rempli notre mission!

Cependant, nous vous avons adressé un petit message, valable pour tous les 2: oui, nous vous attendons plus que tout. C'est la vérité, nous ne pouvons pas le nier. Mais ce n'est pas une raison pour que vous oubliiez qui commande à la maison! Nous espérons que le message est clair, et que vous allez faire le nécessaire pour nous obéir!

Signé: vos parents qui vous aiment!

PS: c'est un peu "direct", mais bien évidemment du second degré pour ceux qui en douteraient


lundi 21 novembre 2011

Aujourd'hui,

il m'a été fait un cadeau. Un cadeau dont je mesure à quel point il est précieux.

Une Maman a souhaité partager avec moi la photo de son Trésor, de sa petite beauté aux yeux bridés. J'ai donc eu le privilège de découvrir les joues rondes et la bouche charnue de cette belle petite. Il ne manque qu'une seule chose sur le cliché de cet enfant: un sourire radieux pour illuminer ce joli visage!

Un grand merci à toi pour cette délicate attention qui adoucit un peu notre attente. Je ne vous souhaite qu'une seule chose à tous les 3: que vous puissiez être réunis, et ce dans les meilleurs délais. C'est notre voeu -enfin, un de nos voeux- pour que 2011 finisse en beauté!

dimanche 20 novembre 2011

Imagine - John Lennon


" You may say Im a dreamer,
but Im not the only one,
I hope some day you'll join us,
And the world will live as one "

samedi 19 novembre 2011

Il y a maintenant 3 ans,

lorsque nous nous sommes lancés sur le chemin de l'adoption, j'étais pleine de principes et emplie de naïveté. Certainement mon côté "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil".

3 années plus tard, beaucoup de choses ont changé, moi la première!

A l'annonce de notre stérilité, nous avons fait front, ensemble. Le fait de savoir a été un réel catalyseur pour nous lancer sereinement dans la rédaction de notre premier courrier vers le Conseil Général. La réaction de nos parents respectifs n'a pas été si simple à gérer entre la surprise face à notre acceptation jugée trop rapide d'une part et le sentiment de culpabilité d'autre part. Le reste de la famille s 'est révélé particulièrement absent: peut-être par pudeur, ou par peur de nous blesser. Il m'a fallu du temps pour leur pardonner de cet isolement dans lequel ils nous ont mis. Aujourd'hui, je dirais que c'est chose faite même si je n'ai rien oublié.

Ma plus grosse erreur a été de croire que nous pourrions être compris par nos amis. Comme si le fait de parler pouvait être suffisant pour leur permettre de comprendre. Nous étions concentrés sur notre projet, le montage de notre dossier, nous avions un peu peur de l'inconnu qui s'ouvrait devant nous. Nous tentions de nager dans ce nouvel océan, mon ami avait besoin de moi mais je n'ai pas perçu l'urgence de sa demande, étant moi-même très préoccupée. Et le fossé a commencé à se creuser, tout doucement mais sûrement. Ils ont suivi un parcours PMA que je ne connaîtrais et ne comprendrais jamais. Ils sont maintenant parents d'une petite fille de presque 5 mois. Quant à nous, nous sommes sur les montagnes russes de l'adoption, et ce pour encore un long moment.

Mais nous avons aussi fait de belles rencontres. Des amitiés sont nées, des colis ont été échangés, des mails et des textos ont été envoyés. Des rencontres ont été organisées, des enfants ont été présentés, et d'autres sont attendus, des larmes ont été versées, des rires ont éclaté. Et tout cela, grâce à notre parcours vers notre BabyChou!

Je me suis endurcie au cours de ces 3 dernières années. Je suis beaucoup plus intransigeante que je ne l'étais. Auparavant, j'essayais de ne pas faire aux autres, ce que je n'aurais pas aimé que l'on me fasse. Sauf que j'ai eu le sentiment que les choses ne fonctionnaient que dans un sens, quelque soit le domaine dans lequel j'évoluais. Aujourd'hui, JE me fais plaisir en faisant plaisir que SI j'en ai envie.

Lorsque nous nous sommes lancés, il y a maintenant 3 années, je n'aurais jamais imaginé que je ferai un tel bilan. Je ne saurai dire s'il se révèle positif ou négatif. Comme dirait Cher et Tendre, la Vie n'est pas faite que de blanc et de noir, mais aussi de teintes de gris.

Une petite ombre au tableau tout de même: l'absence de BabyChou parmi nous. Mais les choses vont changer, nous en sommes persuadés!

vendredi 18 novembre 2011

Mission accomplie!

Il y a des mois que je devais le faire: aller déposer chez Vivre en Famille tous les paquets préparés pour les containers. Sauf que j'avais toujours une bonne raison de ne pas le faire: pas le temps, pas envie, et autre bonne excuse valable.

Sauf que les fêtes de fin d'année approchant, je me suis dit que ces cartons entassés dans la salle à manger commençaient à prendre racine et qu'il serait temps d'y remédier!

Avant notre départ en voyage, j'avais négocié avec Cher et Tendre pour que nous fassions le trajet le lendemain de notre retour. Pensant que j'allais oublié ou qu'il pourrait négocier un report à notre retour, il m'avait dit oui spontanément. Grand mal lui en a pris ... car j'ai tenu bon. Il a quelque peu regretté lorsqu'il a vu le temps pour se rendre sur place: je lui avais vendu 2 heures de route pour y aller, il nous en a fallu une de plus: ce n'est tout de même pas de ma faute si je suis nulle en géographie, non?

Après quelques heures de route en compagnie du soleil, nous avons donc accompli notre mission, contents d'être allés jusqu'au bout de la démarche. Voilà une bonne chose de faite, pour le bien-être de petits du bout du monde.

jeudi 17 novembre 2011

Voilà, c'est fini ...

Toutes les bonnes choses ayant une fin, nous sommes de retour de notre voyage à Cuba.

Nous attendions tous les 4 beaucoup de cette échappée de notre quotidien, et je pense que nous avons réussi. Nous avons su profiter, déconnecter, et partager.

Le beau temps était au rendez-vous, les transats à leurs places sur la plage, les cocktails à gogo dans les bars. Et j'ai eu la chance de vivre 2 expériences extraordinaires pour une fille qui comme moi, ne se sent pas très à l'aise avec l'eau.

Tout d'abord, nous sommes allés dans la baie des cochons. Et là, dans la mer des Caraïbes, j'ai fait ma première nage avec masque et tuba. J'ai découvert de merveilleux poissons et coraux dans une mer transparente et plate, et sans touriste! Je me suis sentie d'une légèreté étonnante. Et surtout, je me suis sentie très fière d'avoir pu vaincre une première peur et de pouvoir profiter de ces lieux de toute beauté.

Ma seconde expérience était une première pour nous 4, et pas n'importe laquelle: nous nous sommes rendus en pleine mer dans un delphinarium. Et nous avons nagé avec les dauphins! Nous ne nous sommes pas contentés de marcher sur une plateforme pour avoir un bisou, loin de là. Nous sommes allés avec eux dans l'eau, nous avons pu les caresser, nous les avons découvert farceurs mais aussi acceptant le contact humain aisément. C'était pour nous 2 -les filles- un rêve qui se réalisait. Et nous nous sommes promis d'y revenir ... avec nos petits!

Ce voyage s'est révélé être une parenthèse des plus agréables, un bien nécessaire pour recharger les batteries. Nous sommes ravis de cette escapade ... et avons déjà une idée pour la destination suivante. Affaire à suivre!

dimanche 13 novembre 2011

Gibson Brothers - Cuba 1978



Ce n'est pas parce que nous sommes en vacances, qu'il ne faut pas mettre en ligne la chanse du dimanche! Elle est d'ailleurs tout à fait de circonstance: nous sommes à Cuba ... et je suis née en 1978 ;)

dimanche 6 novembre 2011

Check list

- Lunettes de soleil? OK

- Maillot de bain? OK

- Paréo? OK

- Crème solaire? OK

- Appareil photo? OK

- Livres? OK


Que vous dire de plus? Rien. Nous sommes parés pour nos vacances au soleil en bonne compagnie!


Hasta la vista!

Au P'tit Bonheur - J' Veux Du Soleil

samedi 5 novembre 2011

Ce n'est pas parce que je me la raconte

sur le thème "je vais bien, tout va bien", que je ne suis pas à l'affût de la moindre information en provenance du pays des rizières!

Arriver à gérer l'attente ne signifie pas que je m'en désintéresse ou que je suis désensibilisée. Loin de là. Si j'ai bien intégré l'idée qu'il ne se passerait rien pour nous d'ici la fin de l'année, j'espère que les choses bougeront en début d'année. Comme beaucoup d'entre nous.

Sauf que je viens de lire quelques phrases qui nous laissent entrevoir une reprise pas si évidente que cela: "seuls les enfants à besoins spécifiques sont considérés comme prioritaires par les autorités vietnamiennes et donc que plusieurs mois au minimum de patience seront nécessaire pour voir de nouveaux apparentements sans particularité de santé".

Plusieurs mois, cela débute à partir de 2 mois. Mais cela va jusqu'à combien? Jusqu'à l'infini et au-delà? Vous le savez vous? Parce que moi, je n'en sais rien! La seule chose dont je sois sûre, c'est que je suis humaine, faite de chair et de sang. Que j'ai une réserve de patience que j'espère inépuisable. Que je vais me réveiller un matin avec le moral en-dessous de zéro, et que ce jour là je vais pleurer toutes les larmes de mon corps sur notre BabyChou qui prend tout son temps pour nous rejoindre. Qu'après la pluie vient le beau temps. Et vice versa.


Ces quelques phrases ne présagent rien de bon. Juste qu'il va falloir se faire à l'idée que l'année 2012 ne sera certainement pas celle où notre téléphone sonnera. Une de plus ...

mardi 1 novembre 2011

Coupon 86

Il est parfois dans la Vie des rencontres qui doivent se faire: il en est ainsi avec Monelle, FutureMaman d'un petit grand du Vietnam.

Nous nous sommes contactées grâce à ce blog. Un commentaire a quelque peu accéléré la prise de contact puisque Monelle est la gagnante du jeu consistant à deviner la destination de notre proche voyage.

Nos échanges sont très vite passés de la simple présentation aux confidences, par simple feeling...

Et cette sincérité, je l'ai ressentie au travers des mots que tu as adressés à notre BabyChou. Cette carte précieuse et son beau fil rouge ira rejoindre sa boîte à trésors. Afin qu'un jour, il puisse savoir à quel point il était attendu, pour de vrai.

Un grand merci pour ta participation. J'ai tellement hâte de lire la suite de tes aventures. Je suis là, à tes côtés, pour te soutenir ... N'en doutes pas!