lundi 31 mars 2014

Happy birthday Copine!

Il est des relations qui se nouent naturellement. Pour nous, les choses ont commencé par quelques mots tapés sur un clavier.

Je ne saurais plus vous dire ce qui me touchait le plus dans ses écrits. Sa ténacité face aux montagnes russes de l'adoption? Son amour des livres ou la langue de bois qu'elle ne pratique pas. Je dirais même qu'elle ne l'a pas dans sa poche, sa langue.

Je me souviens de l'appel que je lui ai passé, le lundi soir où elle a su que la jolie Juliette l'attendait au pays des dragons. Des heures qu'elle a passé au téléphone ce jour-là et du moment qu'elle m'a tout de même consacré. Sans que nous ne nous soyons jamais rencontrées pour de vrai ...

Aujourd'hui, elle est installée dans sa vie de Maman, mais pour autant, elle ne nous oublie pas. Cher&Tendre et moi-même. Elle a toujours une délicate pensée à notre attention; la preuve encore il y a quelques temps avec cette enveloppe surprise. Outre notre chemin vers nos enfants, nous avons cet amour commun des mots, des pensées couchées et de Rébecca Dautremer.

Alors aujourd'hui, je ne pouvais pas manquer de te dire combien tu es précieuse à nos côtés. Je ne pouvais pas ne pas avoir une pensée particulière pour toi en cette journée particulière...

Bon anniversaire Katell!
Et je te confirme: tu es aussi bien conservée que la Tour Eiffel ;)


samedi 29 mars 2014

46 mois

Pour être tout à fait honnête, le mois qui vient de s'écouler m'a paru bien paisible après les montagnes russes du mois de février.

Notre entretien avec notre AS n'y est certainement pas pour rien. L'arrivée des beaux jours également. Et les paquets surprise des copines pour mon anniversaire.

Car ce mois-ci, j'ai fêté mes 36 printemps. Sans enfant. Je ne peux pas m'empêcher de penser que la Maman de BabyChou aura quelques rides autour des yeux qu'elle n'imaginait pas avoir lorsqu'elle rencontrerait son premier enfant. Pour les cheveux blancs, il y a bien longtemps que je ne me pose plus la question: le premier est apparu l'année de mes 25 ans. Ma silhouette n'a pas changé. J'ai toujours tendance à m'habiller teenager le week-end avec une nette préférence pour le jean converse. Et côté caractère, avec les années, j'ai développé un humour parfois qualifié de cynique. Tout cela sans que cela diminue ma ténacité.

BabyChou, ta Maman et ton Papa seront un peu plus vieux qu'ils ne l'imaginaient. Mais au moins, tu pourras être certain que tu auras été attendu. De tout notre coeur. Vivement que tu sois dans nos bras. Enfin.




vendredi 28 mars 2014

Deux fois en deux jours:

pensez-vous que ce soit un signe?

Hier, au travail, je parle de notre chaudière qui nous cassait les pieds depuis 3 jours. Je parle du froid qui s'installe rapidement et qui ne me va pas du tout, moi qui suis un vrai lézard. Une collègue de passage me fait remarquer que le plus gênant, c'est tout de même pour la petite. Comme je suis une comique et que j'adore jouer avec les situations cocasses, je lui demande si elle me parle de la poilue ou de la plus vieille... Je ne vous dis pas sa tête: elle était persuadée que j'avais une petite fille!

Aujourd'hui, je pars en formation avec une autre collègue, que je n'avais jamais vu précédemment. Au retour, nous sommes coincés sur l'autoroute en raison d'un accident. Cher&Tendre m'appelle s'inquiétant de mon retard. Je le vanne un peu en lui demandant s'il s'inquiète pour le dîner aux chandelles qu'il m'a préparée. A la fin de la conversation, ma collègue me dit: vous êtes tous les 2 ce soir, vous n'avez pas la petite? Je lui annonce alors que non, nous n'avons pas d'enfant; elle me répond qu'elle était sûre que j'avais une petite fille!

Alors BabyChou, qu'attends-tu? Tout le monde est persuadée que je suis déjà ta Maman et moi, je ne demande qu'une seule chose: t'ouvrir grands mes bras pour pouvoir enfin te câliner! Ma grande cop's Tita me prédit elle aussi une année rose. Et vous? Qu'en pensez-vous: les paris sont ouverts!

lundi 17 mars 2014

Et hop, une bonne chose de faite!

Aujourd'hui, nous avions rendez-vous avec notre travailleuse sociale pour le renouvellement d'agrément. Nous étions détendus et pensions ressortir des locaux de notre CG une heure plus tard. 

Mais il n'en fût rien puisque nous avons échangé pendant plus de 2 heures! Nous avons mis à jour le budget, l'âge de nos proches, et revalider notre projet. Nous avons parlé de nous, de notre couple. Cinq années plus tard, je suis toujours aussi impressionnée par la culture générale de Cher&Tendre et rassurée par son calme, lui admire mon caractère volontaire et le fait que je m'accroche quelque soit les situations. L'échange et le dialogue ne font aucun doute, nous sommes sur la même longueur d'onde sur le chemin qui nous mènera vers notre BabyChou!

Notre interlocutrice nous a renouvelés sa confiance. Les délais d'attribution d'un pupille dans notre département se situent entre 5 et 7 ans. Et selon elle, nous ne devons pas nous inquiéter. Nous sommes en bonne position. Cela peut être pour 2014 ou pas. Mais cela sera. Certes, notre agrément peut être qualifié de "classique" mais nos rapports ne sont pas lisses. Ce qui n'est pas toujours le cas. Elle nous a également rassurés sur le fait que nous n'avions pas à regretter de ne pas avoir adresser notre dossier aux autres départements de France compte tenue de notre notice.

Nous sommes ressortis confiants, le sourire aux lèvres. Nous n'aurons pas besoin de lui rendre visite à nouveau. La prochaine fois, ce sera pour la relecture avec un passage en commission prévu pour juillet. Histoire qu'il n'y ait pas de coupure entre le premier et le second agrément.

mercredi 12 mars 2014

Il y a une semaine,

je vivais une journée éprouvante émotionnellement. Parce que c'était le premier anniversaire du décès de ma Mamie, parce que ce jour-là j'ai reçu un témoignage d'amitié qui m'a beaucoup touchée.

Je travaille dans une grande entreprise, où nous sommes finalement peu nombreux à marcher sur le chemin de l'adoption. Même si nous ne sommes qu'une poignée, il nous arrive de nous "identifier". Je ne peux pas ne pas parler mon alcoolique acolyte, la Maman du P't Poulet: nous avons su que nous travaillions dans la même boîte grâce à l'enveloppe utilisée pour ma participation à son BJB. Pour un de mes collègues, ce fût beaucoup moins délicat puisque ce sont des ragots colportés par des personnes indélicates qui m'ont fait comprendre que nous étions des compagnons de route.

Après l'avoir informé que nous étions tous les 2 dans le même bateau, nous avons pris plaisir à nous soutenir à chaque fois que nous nous voyions. En mai dernier, le téléphone a sonné chez lui et dès le lendemain, il venait m'annoncer la nouvelle et me montrer le cliché de son loulou. Son congé d'adoption a pris fin en février, et nous nous sommes revus pour la première fois jeudi dernier.

Outre le fait que nous étions ravis de nous revoir, il avait amené -parmi ses dossiers- un cadeau souvenir de son voyage au Vietnam. Inutile de vous dire que j'ai été très touchée et émue de cette attention à notre égard. Avec son épouse, ils ont brûlé de l'encens pour nous "Tout là-bas". Mais ils ont voulu que nous puissions faire de même ici, lors de nos coups de blues. Je peux vous assurer que c'est avec une pensée pour nous toutes, les Mamans en attente, que le soir même, j'ai utilisé pour la première fois ce joli porte-encens.

Décidément, l'attente n'aura pas eu que des inconvénients. Elle nous aura aussi permis de faire de belles rencontres. Et vous êtes là chaque jour pour me le rappeler. Merci à lui, merci à vous.

dimanche 9 mars 2014

Second BJB: Work In Progress

Je vous avais laissés en Août 2013 avec la réalisation du premier BJB de BabyChou. Et depuis tous les autres coupons attendaient bien sagement leur tour, déjà coupés aux dimensions voulues.

Depuis le début de l'aventure, j'avais dans l'idée de faire 2 BJB de façon à accompagner notre petit de son petit lit vers son grand lit. Autant le premier présente des motifs enfantins, autant le second en a aucun. Mais je dois avouer que je l'aime tout autant avec son mélange de couleurs, ses pois et ses carreaux, ses lignes verticales ou horizontales, et ses matières différentes.

Car ce second BJB est celui de toutes les rencontres. Deux coupons sont issus de soie vietnamienne, un provient d'une robe africaine, trois ont traversé l'Atlantique pour venir jusqu'à nous, un coupon ancien est chargé du souvenir d'une Maman partie trop tôt, certains ont passé la frontière belge, un comporte 2 libellules brodées, d'autres sont arrivés accompagner d'un faire-part pour nous prouver que nous devons continuer à y croire. Mais quelque soit l'aventure vécue par chaque coupon, il est fermement relié aux autres par un solide fil rouge.

Ce BJB n'est pas tout à fait fini puisque je dois encore le doubler de molleton et surtout, je dois me décider sur le tissu qui composera le verso. Ce sera aussi l'occasion pour moi de tester un nouveau assemblage de couverture ... mais je vous laisserai découvrir tout cela au prochain épisode.

En attendant, merci de toutes de vos participations. Ce BJB, quel bonheur de l'assembler et de le regarder. En attendant de voir notre BabyChou s'enrouler dedans ...


Alors, avez-vous trouvé vos jolis coupons dans ce second BJB? 

jeudi 6 mars 2014

Quelle étrange sensation

que celle de se dire "c'est peut-être aujourd'hui, le coup de fil de ma vie". Bizarrement, pas de battements de coeur à faire exploser la cage thoracique. Mais un sentiment similaire à celui que l'on ressent lorsque nous sommes tout en haut de la montagne russe, à la seconde où l'on domine le parc, juste avant la grande descente.

C'est ce que j'ai vécu, aujourd'hui, lorsque mon téléphone a affiché "Conseil Général". Alors que je n'attendais aucun appel. Heureusement, mon interlocutrice -qui a certainement senti la tension dans ma voix- a très vite expliqué le motif de son appel. Ne me laissant pas le temps de partir en vrille, inutilement.

Cet appel faisait suite à notre entretien du mois dernier avec la psy pour le renouvellement. Nous l'avions interrogé sur l'agrément le plus "ancien" de notre département. Ne pouvant pas nous répondre, elle a cependant transmis notre requête auprès de la responsable. Qui nous a donc rappelés.

La première info m'a un peu refroidie puisque les agréments les plus anciens datent de 2005-2006. Autant vous dire que je n'en menais pas large. Cependant, nous a
vons de nouveau évoquer les critères pris en compte par le conseil de famille, critères auxquels ne correspondent pas nécessairement tous ces couples...
Elle m'a confirmée qu'il y avait eu 3 pupilles dans notre département en 2013. Et nous savons maintenant dans quelle fourchette nous nous trouvons, tous agréments encours confondus. Cette donnée est figée sur un post-il qui sera gardé précieusement, de façon à s'y accrocher les jours sans ... Même s'il n'y a pas de quoi sabrer le champagne ce soir, nous estimons que notre attente ne devrait pas excéder 2 années. Cher&Tendre est persuadé que nous attendrons bien moins: pourvu qu'il dise vrai ;)

Après cet échange d'un quart d'heure, j'ai immédiatement appelé ma moitié pour lui raconter l'appel surprise. Ma collègue qui est informée de notre projet a tout de suite vu que je n'étais pas "comme d'habitude". Nous avons profité d'un moment de répits pour que je lui raconte mon instant émotion. Et là, les larmes ont coulé sur mes joues et sur les siennes. Car elle et moi, nous avons un point commun: l'attente pour devenir enfin Maman. La prunelle de ses yeux soufflera sa première bougie dans 4 jours, mais elle n'a rien oublié. Et surtout, elle n'a qu'une hâte: me voir sauter comme un cabris de la suite de notre appel magique.

Décidément, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Mais la question reste la même: quand?


Photo téléphone: Magnifique création réalisée par cette bloggueuse aux multiples talents ICI

mercredi 5 mars 2014

Un an déjà ...

Plusieurs fois aujourd'hui, je me suis surprise à regarder le calendrier sans vouloir y croire. Mais à chaque fois, j'ai dû faire face à la réalité. Comme une grande.

Voilà une année que tu nous a quittés. Une année que je n'arrive pas à accepter que tu ne m'auras pas connue "Maman". Une année où je me surprends à vouloir dire une prière pour toi, le soir, au creux de mon lit, en arrivant rarement à dépasser "Je vous salue Marie, pleine de grâce...".

Il n'est pas un mois sans que tu te glisses dans mes rêves. Aucun doute, c'est bien toi. Et la dernière fois, ton mari qui ne manquait jamais de t'écrire pour ton anniversaire était à tes côtés. Souvent, je me retrouve dans cette maison qui t'a vu naître, celle que tu souhaitais fuir quand il nous a quittés. Lui qui était solide comme un roc, mais qui t'a abandonnée un peu trop tôt.

Lorsque je ferme les yeux, je me revois me pencher pour te murmurer les prénoms de nos enfants. Du moins, ceux auxquels nous pensions et qui ne seront peut-être pas. Ces prénoms que tu n'as pas entendu, ton esprit étant enfoui dans un doux coton qui t'évitait de souffrir et d'avoir peur.

N'ais crainte, je ne t'en veux pas. Enfin si, un peu de tout de même. Car je dois avouer que j'ai toujours pensé que dans une famille, lorsqu'un être nous quittait, un autre apparaissait. Et aujourd'hui, je dois me rendre à l'évidence: tu es partie, et tu as laissé un grand vide. Sans personne pour le combler.

Un an déjà ... Et ma peine reste intacte. Tu me manques tant. Mamie.