lundi 28 avril 2014

47 mois

Le mois qui vient de s'écouler ne m'a pas offert le temps de réfléchir à notre attente.

Il faut bien avouer que le travail ne m'a pas laissée beaucoup de répit. Je viens de terminer 5 semaines sans hiérarchique, période pendant laquelle j'ai du assumer une double fonction. Je ne peux pas nier avoir aimé être prise dans ce tourbillon pour éviter de penser.

Ce mois fût aussi marqué par la fin des entretiens pour notre prochain agrément. Une bonne chose de faite, en attendant la lecture des rapports prévue pour le mois de juin.

Le mois qui s'annonce sera également très chargé en ce qui me concerne. Côté boulot, je me dois d'assurer pour valider la formation que j'ai poursuivi toute l'année, je suis donc depuis une semaine en révisions intensives. Je prendrais tout de même le temps de suivre les aventures de Noémie qui part à la rencontre de son petit Homme , mais aussi celles de la jolie M. qui va rencontrer son bébé d'ici quelques jours: les filles, vous serez mes séquences "émotion" entre 2 cours de finance ou d'économie!

Le mois prochain, nous fêterons nos 4 années d'acceptation par MDM pour le Vietnam. Punaise, 4 ans bientôt ...

vendredi 25 avril 2014

Parce que ce doit être Toi,

parce que ce doit être Nous.

Je ne vois aucune autre raison valable qui pourrait justifier notre attente. Les jours se sont ajoutés aux semaines, qui se sont ajoutées au mois, qui eux-mêmes se sont ajoutés aux années. Sans que l'heureux dénouement soit avéré, encore à ce jour.

Ce soir, j'interrogeais ton Papa: pourrait-il y avoir une autre raison pour que le téléphone n'ait pas encore sonné dans notre Nid douillet? Et la réponse est non. Je lui ai demandé si lorsque nous croiserions ton regard, petit BabyChou, nous comprendrions pourquoi nous avons du tant attendre: sa réponse est qu'il ne sait pas. Qu'il l'espère. Que nous verrons. Lorsque ce moment sera enfin arrivé.

Ce soir, je suis partagée entre l'envie de m'accrocher à cette vérité et celle d'envier celle(s) pour lesquelles l'attente a enfin pris fin. J'ai décidé que ce n'était pas le moment de me laisser submerger, j'attendrais donc avec patience notre tour.

Et en attendant, que j'ai hâte de lire le ressenti d'une Maman en attente ... qui a appris ce soir qu'enfin, elle pouvait dire qu'elle est Maman! Félicitations à vous les z'amis!!! Et vivement les clichés à 3 ...




lundi 14 avril 2014

C'est fou ...


mais j'ai changé.

Je n'ai pas l'impression pourtant. Cher&Tendre me qualifie régulièrement de teenager face à mon look jeans-converse. Quand il n'est pas en train de critiquer mon régime alimentaire tout ce qu'il y a de plus déséquilibré (quoi? Pain de mie + vache qui rit et compote ne constitue pas un vrai repas ?!?)

Bref, pas de grands changements dans ma façon d'être au quotidien. Il ne faut donc pas chercher de ce côté. Pour être tout à fait honnête, je ne m'en suis moi-même pas rendue compte. Ce sont des yeux amicaux et extérieurs qui me l'ont fait remarquer. Parce que moi, j'avais tout oublié. Même encore aujourd'hui, je n'arrive pas à me souvenir de celle que j'étais à ce moment.

Dans la cadre professionnel, je suis amenée à changer régulièrement de lieu de travail et de collègues. Depuis début novembre, j'ai la chance de retravailler avec une de mes collègues "chouchoute". Elle et moi, nous nous connaissons bien. Autant elle est cash dans ses propos, autant j'ai pour habitude de mettre de la dentelle; mais nos 2 caractères ont toujours su s'accorder. J'aime sa franchise, sa bienveillance. J'aime pouvoir lui confier des secrets, elle qui sait si bien les garder.

Elle, elle était là le jour où MDM m'a appelée pour nous dire que la commission de Paris avait retenu notre dossier pour le Vietnam. Nous étions en mai 2010. Nos chemins professionnels se sont séparés en janvier de l'année suivante, mais nous avons continué à nous voir régulièrement. Pour nos soirées filles.
A cette époque, nous étions toutes les deux en attente de maternité: une petite puce est venue comblée ce manque chez elle, en mars de l'année passée. Mais elle n'a jamais cessé de me tenir la main.

La semaine passée, nous avons pris le temps de parler de notre attente. De ce petit miracle dont elle doute parfois alors que sa petite Charlotte est là, sous ses yeux. Nous avons parlé du chemin parcouru, de celui qu'il nous reste à faire et là, elle m'a scotchée. Elle m'a avoué que personne ne pourrait soupçonner ce que nous traversons au quotidien. Que j'avais beaucoup changé. Qu'au début, je pleurais. Beaucoup. Alors que je ne m'en souviens pas du tout. Mon esprit n'a gardé que l'euphorie de l'annonce et a totalement occulté les moments de doute que nous avons connus dans la foulée, avec la fermeture du Vietnam.

Loin de m'attrister, ses propos m'ont rendue fière. Fière de ce que nous avons parcouru, fière de ce que je suis devenue malgré ces années d'attente. Aujourd'hui, je suis bien plus forte que je ne l'aurais jamais imaginé. Oh, je ne suis pas devenue comme cela toute seule: j'ai grandi avec le soutien de Cher&Tendre, mais aussi avec le votre. J'ai grandi parce que tout au fond de moi, je n'ai jamais cessé d'y croire depuis le début. 

Qu'il me tarde de vivre le coup de fil magique! Et qui sait? Peut-être sera t-elle là, à mes côtés...

dimanche 13 avril 2014

Alors que nous ignorons si

notre BabyChou sera une fille ou un garçon; j'ai toujours le cerveau en ébullition lorsque j’imagine sa future chambre et ses compagnons de chambrée.

Je suis fan des doudous étiquettes et ce joli dinosaure me faisait de l’œil depuis quelques temps. Ce fût donc un dino girly qui est né sous mes doigts. Ses yeux ont été cousus dans mon tissu chouchou qui se trouve être également sur son mobile ou son nuage.

Pour celles qui auraient envie de craquer, vous trouverez le gabarit et le tuto dans le super livre de Mélanie Voituriez, créatrice dont l'univers m'inspire beaucoup ...

BabyChou, dépêches toi: une copine n'attend que toi pour être mordillée ou câlinée ...

jeudi 10 avril 2014

Acte II, Scène II

et clap de fin.

Aujourd'hui, nous avions notre second entretien avec la psychologue du Conseil Général. Je m'étais promis d'y aller plus détendue que la fois précédente. D'avoir l'esprit ouvert. D'être en mode communication.

Je ne sais pas si c'est moi ou si elle-même s'est sentie plus à l'aise avec nous, mais tout s'est bien déroulé. Nous avons échangé, nous avons plaisanté, nous avons pu nous exprimer de manière plus libre. Contrairement à la fois précédente, je ne me suis pas sentie jugée ou responsable de notre situation. Au contraire, nous avons pu nous projeter dans notre vie future, avec notre enfant.

Nous avons évoqué sa boîte à racines, les livres sur l'adoption, le bei jia bei. Si elle a bien compris nos achats pour combler l'attente, elle était assez gênée de nous demander si nous avions fait sa chambre ... et fût soulagée lorsque nous lui avons dit que non, sa chambre n'était pas faite. Que le pot de peinture blanche était intacte et que nous attendions de savoir si notre petit serait un garçon ou une fille avant de réaliser l'achat de ses meubles. Elle nous a confirmé qu'une chambre prête ne servirait -à ses yeux- qu'à formaliser l'absence de notre enfant, absence que nous devrions affronter un jour après l'autre.

Ce nouvel entretien fût donc le dernier de ce second agrément car non, nous ne verrons pas la psy une troisième fois! Nos échanges du jour furent suffisamment détendus et ouverts pour qu'elle puisse mesurer notre implication dans l'accueil de notre futur enfant.

Relecture prévue en juin. Passage de commission en juillet.

Ce soir, nous sommes Happy! BabyChou, tes parents ont fait un pas de plus vers toi aujourd'hui encore ...

lundi 7 avril 2014

Comme les enfants,

j'ai eu la chance de recevoir un colis surprise pour mon anniversaire!

La petite cachottière n'a pas manqué d'assouvir mon goût pour les douceurs, sans oublier ma grande passion pour le thé avec cet Earl Grey de Mariage Frères!

Comme toujours, cette fidèle amie a eu une délicate attention pour notre BabyChou en ajoutant à sa bibliothèque une série de livres que je ne connaissais pas. A croire que son petit doigt sait ce qui s'y trouve déjà ;)

Le difficile parcours de l'adoption est atténué par ces moments inattendus où l'on découvre que la boîte aux lettres nous a fait une surprise, le jour où l'on ne s'y attend pas. C'est aussi dans ces moments que nous avons conscience que nous ne rêvons pas: non notre petit n'est pas parmi nous, mais il n'existe pas seulement dans nos têtes! Il existe aussi pour nos amis qui n'ont qu'une seule hâte: que nous venions bien vite les rejoindre dans le cercle des élus. Le cercle des "finie l'attente, nous sommes enfin parents".

Merci d'être là. Tout simplement.

mercredi 2 avril 2014

Ce qui est assez étrange,

c'est que malgré les mois qui s'ajoutent au compteur, j'ai parfois du mal à me représenter notre attente. Je n'arrive pas à la quantifier et force est de constater, que mon cerveau occulte peu à peu des détails. J'ai parfois du mal à retrouver l'émotion qui m'a submergée lorsque mon téléphone a sonné pour nous dire que c'était bon. Que notre dossier allait partir au Vietnam, grâce à MDM. Je me rappelle précisément le jour, le lieu, et ce que je faisais. Mais mon euphorie s'est faite avalée par l'attente sans fin.

Heureusement, depuis le début ou presque, j'ai laissé une trace de mes hauts et de mes bas ici. J'ai commencé à écrire pour moi, mais aussi parce que je sais combien les blogs m'ont apportée lorsque nous nous sommes lancés. J'avais envie de partager notre aventure, à mon tour. Sans imaginer que nous ne serions toujours pas passés à l'étape suivante à ce jour ...

Et ces écrits sont avant tout pour toi, petit BabyChou. Pour que tu puisses te plonger dans notre attente, si le coeur t'en dit. Pour que tu puisses lire combien nous t'avons attendu, si un jour tu doutes. Parce que tu fais déjà partie de nous, tandis que toi, tu ne sais même pas que nous existons.

Pour ne pas que mes pensées s'évaporent, année après année, je fais imprimer les pages de ce blog. Et la semaine passée, j'ai découvert le volume 3: celui de 2012. C'est toujours un moment d'émotion que de se dire que ce paquet qui arrive dans la boîte aux lettres représente une année du chemin vers votre enfant.

Ce nouvel épisode a donc rejoint la chambre de notre BabyChou ... en attendant l'édition du volume suivant. 2013 qui a ajouté une année d'attente au compteur. Et 2014 qui nous réservera peut-être LA surprise tant attendue.

mardi 1 avril 2014

Je suis toujours à la recherche

de nouvelles idées pour la décoration de BabyChou.

Je farfouille sur les blogs de déco, Pinterest fait partie de mon quotidien. Depuis plusieurs mois, j'imagine, je me projette ... et je dois résister à la tentation de faire des créations trop fille ou trop garçon.

Depuis plusieurs jours, une nouvelle idée me trottait dans la tête. Réaliser les lettres de son prénom en tissu. Il y aura bien 2 versions ... car notre BabyChou n'aura pas un prénom mixte: pas la peine de nous faire la liste des Morgan, Dominique, Frédéric(que), Camille, Claude et compagnie!

Si le prénom de fille fût évoqué par Cher&Tendre il y a maintenant plusieurs années, le prénom de garçon  ne nous est apparu qu'à notre retour de vacances au ski, en janvier. Autant je ne me sens pas capable d'imaginer monter un lit dans sa chambre, autant coudre pour lui ne me pose aucun soucis. Comme pour tout le reste, je pourrais toujours en faire cadeau ... quoique ce n'est pas gagné pour rencontrer des prénoms identiques ;)

Bon, finis le suspense! Vous allez tout savoir. Enfin presque. La première lettre cousue ... est commune aux 2 prénoms. Avouez que je vous ai bien eues: vous ne pensiez tout de même pas que j'allais vous révéler une telle information avant que nous l’ayons rencontré(e)! Et pour tout vous dire, sur ce blog, il ou elle restera BabyChou ... histoire de le ou la préserver. A moins que je ne change d'avis, qui sait.

Sur ce, amusez-vous bien les copines!