mercredi 29 juin 2011

Pour finir la journée

en beauté; je viens de briser l'oreille de mon Amie de plus de 10 ans, la jolie Mimie.

Le téléphone a sonné dans leur maison ce soir. Une petite Perle d'Ethiopie les attend sagement. Du haut de ses 9 mois et demi, elle ne peut se douter à quel point elle est attendue.

Merci. Merci de nous faire partager ce moment unique. Abel sera un super grand frère. Il faut dire que lui aussi, il l'a attendue sa petite soeur.

Vivement la prochaine étape! Nous sommes à vos côtés pour vous accompagner.


Mimie, je te fais la promesse de te rendre la pareille, lorsque le téléphone sonnera chez nous ...

lundi 27 juin 2011

Un mois de plus

vient de s'écouler. Il n'a pas été facile à encaisser celui-ci, mais il ne faudrait tout de même pas que notre vie soit un long fleuve tranquille, non?

Celui qui s'annonce sera sous le signe du repos. En effet, plus que 2 semaines de travail et ce sera les vacances. Pour bien me mettre dans l'esprit "doigts de pieds en éventail", j'ai commencé à faire du ménage dans ma garde-robe et surtout, j'ai commencé ma valise. Et non, on ne se prend jamais assez tôt pour ce genre de chose!

Ce treizième moisiversaire s'est passé sous le signe de la canicule. Il a fait une chaleur à tomber toute la journée. Moi qui aime la chaleur, j'ai été servie même si j'ai apprécié la fraîcheur de la maison. Ce soir, dernier cours de danse de l'année. Je suis un peu déçue car notre prof ne pourra pas reprendre en septembre. Ces moments de défoulements me faisaient le plus grand bien. Pour une non-sportive comme moi, j'avais trouvé le cours qui m'allait bien: un cours de danse ... africaine!

Et hop, un mois de moins. On va finir pas y arriver, j'en suis sûre!

Suite à mes états d'âme

je voudrais vous remercier pour tous les adorables messages que j'ai pu recevoir. Je les ai lus très attentivement et j'ai eu la surprise de découvrir ... que je n'étais pas la seule à avoir vécu ce genre d'aventure. Attention, je n'ai pas la prétention d'être une fille unique ou exceptionnelle, loin de là. Je n'ai pas non plus la malhonnêteté de vous dire que nous avions choisi un prénom rare -coucou Tita. Mais cela m'a réconfortée de ne pas me savoir seule.

Je sais que si la Maman a lu ce post, elle a dû avoir mal. Mais il y a une chose que je souhaite lui dire: l'adoption est une aventure long courrier. Chaque acte que nous réalisons est un acte qui nous rapproche petit à petit de notre BabyChou. Cela peut être des choses très simples comme l'achat d'un bavoir ou d'un bouquin. Mais ces éléments anodins mis bout à bout sont ceux qui le font exister pour nous, car pour les autres il n'est encore d'un vague espoir. Et soyons réalistes: aujourd'hui, il n'est pas près de rejoindre notre foyer, alors pour nous tout a de l'importance. Tout.

Ce blog est fait pour exprimer mes émotions au fil des jours. Il est certain que si j'avais attendu quelques jours pour écrire sur cette naissance, j'aurai atténué certains de mes propos. Mais j'ai envie d'exprimer mes sentiments, pas de réaliser un joyeux roman sur l'attente merveilleuse et sereine de notre BabyChou.

Je retiendrai tout de même une chose: la petite n'y est pour rien si mon coeur a mal. Je te souhaite la bienvenue sur cette Terre, Petite Fille. Sois heureuse et réalises toi, comme tu le mérites.

mercredi 22 juin 2011

C'est l'histoire ordinaire

d'un couple ordinaire qui veut fonder une famille. Comme tous les couples ordinaires, il s’interroge et se projette sur cet enfant à venir: fille ou garçon? L'avenir le leur dira.

Et finalement, ce couple ordinaire décide de ne pas faire comme tous ces autres couples: leur enfant sera porté dans leurs coeurs. La rencontre avec leur BabyChou se fera au cours d'un voyage extraordinaire, à l'autre bout du monde.

Comme tous les futurs parents, ils se questionnent sur le choix du prénom. Un acte d'Amour selon eux, un secret jalousement gardé. Prononcer son prénom, pendant cette attente si longue, c'est le faire vivre, cet enfant tant attendu. Seuls quelques privilégiés ont été mis dans la confidence.

Et aujourd'hui, le choc. Un bébé a pointé le bout de son nez, dans une maternité. Pas très original me direz-vous. Et bien si. Le prénom tant chéri a été donné. Par le couple d'amis. Je ne peux croire au hasard, ils faisaient partie des confidents du secret chouchouté. Ont-ils oublié, je ne peux pas l'imaginer.

Il est vrai que nous n'avions pas déposé de Copyright au profit de FutureMaman & SuperPapa. Nous n'étions pas prêt de le faire d'ailleurs, compte tenue des délais qui nous amènerons au plaisir de prénommer notre BabyChou. Il est vrai que nous aurions aussi pu changer d'avis, ces parents l'ont bien fait eux. Nous pourrions aussi lui laisser son prénom si nous l'aimons. Et BabyChou peut aussi être un garçon, donc pas de problème comme cela.

Sauf que les choses ne sont pas aussi simples. Notre enfant, aujourd'hui, n'a pas d'autre existence que celle que nous lui donnons au sein de notre couple. SuperPapa a évoqué ce prénom il y a maintenant plusieurs années. J'ai déjà tenté d'essayer d'autres propositions, je me suis faite recalée! Tout simplement. Alors aujourd'hui, j'ai du mal à avaler la pilule -un comble pour quelqu'un que ne le fait plus depuis des années ;) Quand je pense à ce bébé nouveau-né, je bloque sur son prénom. Je pense à notre BabyChou. Celui qui est si loin de nous, qui n'imagine même pas à quel point ses parents peuvent se languir de son arrivée. A quel point ses futurs parents ont pu chuchoter son prénom. Et maintenant qu'allons-nous faire? Je me sens si désemparée. Comme si notre Petit nous avait échappés. Je suis perdue, je me sens vidée.


Aujourd'hui, j'ai 33 ans, je suis mariée et sans enfant. Et cette naissance me fait mal.

lundi 20 juin 2011

Les vacances approchent

à grands pas, l'occasion de faire quelques achats qui nous seront utiles pour le Grand Voyage.

Jusqu'à présent, lorsque nous partions, soit nous empruntions la valise de Belle-Maman, soit nous prenions un grand sac que je ne trouve pas idéal pour les vêtements non froissés.

Depuis quelques temps, je me disais que ce serait tout de même bien de se préoccuper d'acheter des valises, entre autre pour le Vietnam. Et bien c'est chose faite! Seule exigence du Futur Papa: qu'elles ne soient pas roses comme je le souhaitais car selon ses dires, c'est lui qui sera encore chargé de s'en occuper. Je ne vois vraiment pas ce qu'il essaye d'insinuer .... alors par gentillesse, j'ai cédé ;)

Nous sommes équipés comme il faut pour aller à la rencontre de notre BabyChou. Comme ce n'est pas pour demain la veille, elles serviront de test pour notre voyage en octobre ... dont nous n'avons pas encore choisi la destination!

dimanche 19 juin 2011

Il suffit parfois de peu de chose

pour redonner le sourire. Et j'ai eu cette chance hier!

Nous avions une rencontre EFA avec présentation de deux OAA. Avec Cher & Tendre, nous nous y sommes rendus, histoire de voir si nous pouvions pêcher des nouvelles au sujet du Vietnam; mais surtout pour le dîner qui suivait!

Rien de neuf pour le Vietnam, comme cela c'est dit. Si ce n'est que j'ai posé une question à une des intervenantes pas délicate pour 2 sous qui n'a rien trouvé de mieux à me répondre "qu'il ne fallait surtout pas oublier de penser à renouveler notre agrément au bout de 4 ans et demi". J'avoue que de retour auprès de ma moitié, j'avais surtout envie de chialer, mais c'est la vie...

Pour ce qui est du dîner, tout s'est bien passé! Nous avons trinqué, papoté -enfin surtout moi comme d'habitude, Cher & Tendre préférant chahuter avec les petits de notre président- avec des couples que nous côtoyons maintenant depuis plusieurs années. Mais, j'ai aussi eu le plaisir de revoir Sandrine, qui habite à seulement une dizaine de minutes de la maison. Nous avions pas mal discuté au cours du pique-nique de septembre, nous avons pu remettre cela une fois de plus!

Et vous savez quoi? Elle m'avait amené un petit cadeau, comme cela. Juste pour le plaisir. Pour reprendre ses mots, elle a pensé à moi en le voyant! Il s'agit d'un sirop de Barbapapa rose dans une très originale bouteille en forme de ... Barbapapa! J'ai été très touchée de ton attention, surtout que tu savais pas que nous serions présents. Un grand merci encore une fois!

Nous vous adressons toutes nos ondes positives pour la mise en forme de votre lettre de motivation. Histoire que vous suivre dans la prochaine étape vers votre petit Couleur Chocolat ou les Yeux Bridés.

vendredi 17 juin 2011

Coupon 53

Avec un peu de retard, je vous présente le grand coupon que nous a fait parvenir la maman de Victoire.

En prime, le gentil petit mot pour notre BabyChou était écrit au dos ... d'un beau portrait de la petite beauté! Non sa Maman n'est pas nulle en photo, c'est moi qui ait protégé la bouille de l'intéressée, mais vous vous en doutiez ;)

Un grand merci pour ta participation! Cela nous a fait très plaisir! Il faut d'ailleurs que je pense à toi prochainement ... pour tes hiboux!

mercredi 15 juin 2011

Ca y est! Elle va rendre sa carte du parti!

Quelle carte? Et bien celle du Parti des Mamans Elephant-Caribou-Baleine à bosse, créé en des temps illustres par Vanessa, l'heureuse maman de la petite Nour.

Mais au fait, c'est qui cette fille qui va rendre sa carte? Et bien, c'est celle qui donne le change chaque jour devant une bande de bambins à l'école alors qu'elle rêve d'avoir ces rires à la maison, le soir. C'est celle qui a été élue cliente du mois par son bureau de poste en raison des nombreux MégaGrosDossiers qu'elle a dû envoyer. C'est celle qui devenue experte en mission secrète pour la préparation des visas, au cas où. C'est elle qui, pour passer le temps, nous dévoilait de temps à autre ses créations de bijoux. C'est celle que nous envisagions de rencontrer cet été, dans l'Hérault.

Oui, Nathalie a enfin eu le "DA" tant attendu de Mme le Juge. Après 16 mois d'attente.



!!! FELICITATIONS !!!



Nathalie, je ne sais pas si tu vas me croire. Ce midi, au téléphone avec Nelly la maman de Valentin, je parlais de notre future rencontre. En espérant secrètement, qu'à cette période estivale, tu serais auprès de ta petite Panthère-Luciole, Hannah. Oui, nous allons nous louper cette année, mais c'est pour la bonne cause. Ce ne sera que partie remise!

mardi 14 juin 2011

Rien de tel que de trancher dans le vif,

d'avoir mal une bonne fois pour toute, pour pouvoir passer à autre chose. Pour les mois à venir.


Le constat est simple: il ne se passera rien cette année. En tout cas, par pour nous. Ayant un agrément pour un enfant jusqu'à 3 ans en bonne santé, nous ne sommes pas prioritaires. Ce que j'accepte tout à fait.

Ce qui me gênait le plus, c'était de ne pas avoir de date de reprise. Même approximative. En me baladant sur le blog d'une Future Maman du Vietnam, je suis tombée sur ce paragraphe issu du site France Diplomatie:


"Lors de cette rencontre, le Département vietnamien pour l'Adoption a annoncé la mise en place d'un programme pilote à l'attention des enfants à besoins spécifiques (enfants de plus de 5 ans, fratries et enfants présentant une pathologie) qui constituerait la première étape de cette reprise, à partir du dernier trimestre 2011. Ce programme comprend neuf opérateurs dont trois opérateurs français (MDM, COFA, La Providence). Une liste de 36 enfants adoptables à d'ores et déjà été arrêtée."


J'en conclus sans trop m'avancer que rien ne se passera pour nous avant 2012 Et certainement Noël 2012 comme nous le disons depuis le début. Du coup, je regrette d'avoir laissé passer le voyage à Cuba avec mon CE. Mais ce n'est que partie remise car j'ai décidé que nous partirions en voyage cette année. Un point c'est tout.

Je vais donc tenter de ne plus penser à BabyChou comme un futur arrivant dans notre Home Sweet Home d'ici la fin de l'année. De toute façon, ce ne serait pas logique: cela romprait avec notre logique des 5 ans. 5 ans de vie commune avant le mariage; alors en route vers les 5 ans de mariage avant BabyChou! Et puis les 5 années de mariage correspondent aux noces de bois. Vous voulez une coïncidence? Le bois représente une industrie importante pour le Vietnam. Alors croisons les doigts!

lundi 13 juin 2011

La blessure de guerre

de notre persanne DivaStar: explications.

Je rêvais de voir gambader tout plein de petits chatons dans notre maison. Mais malgré le mariage arrangée avec un beau matou de sa classe, pas de grossesse à l'horizon!

Après réflexion, je ne vois que deux raisons à cette absence de petits: soit DivaStar rêvait d'un mariage d'Amour donc voulait choisir le père de ses enfants. Soit elle est stérile, elle aussi. Ce serait donc de famille...

Du coup, pour lui faciliter la vie -mais surtout la nôtre il faut bien l'avouer- nous avons décidé de la faire opérer. Opération faite jeudi, retour à la maison vendredi matin.

Depuis son retour, je m'interroge: DivaStar voulait-elle une progéniture, vraiment? Bonne question. Car depuis son retour, elle est devenue câline, elle qui était plutôt à tendance snobinarde. La faute aux hormones disparues qui la rende plus accessible, moi centrée sur elle-même. Ou le soulagement de ne plus avoir à vivre des périodes intenses liées à l'ovulation, à l'échec qui s'en suivait. Peut-être les deux, qui sait...

Toujours est-il, je suis ravie d'avoir récupérée une minette pot de colle. Tant pis pour mes rêves d'accouchement, au moins elle ne souffrira pas ...


Il est évident que ce post doit se lire au second degré ;)

samedi 11 juin 2011

Coupon 52

avance ...

Cette semaine, nous avons reçu avec beaucoup de plaisir une enveloppe dodue de la part de la Famille Poulet. Nous avons non seulement découvert un beau coupon totalement raccord avec leur famille, mais nous avons aussi reçu le faire-part d'arrivée du beau Valentin ainsi que son portrait!

Quand je pense qu'avec sa Maman, nous travaillons dans la même boîte! Il y a des rencontres qui doivent se faire ...

Merci à tous les 3 pour cet adorable envoi, Valentin trône dans notre entrée ... Il faudrait d'ailleurs que je vous fasse un article sur ma galerie de portraits.

mercredi 8 juin 2011

Hier soir,

nous avons regardé "The Road". Pas du tout le genre de film que j'aurai visionné si j'avais été seule.

Et je ne regrette pas de m'être accrochée. Car j'ai aimé. Beaucoup. S'il est vrai que j'ai ressenti un certain malaise tout au long du film, je n'ai pas eu envie de lâcher prise.

Il est toujours difficile de constater que l'Homme peut se comporter comme un animal dans des situations extrêmes. Que les pires travers puissent être révélés, exacerbés.

Et puis, il y a cet Amour inconditionnel, entre ce père qui veut à tout prix protéger son fils. Et ce fils qui a toute confiance en son père. L'enfant se laisse guider; et même lors des moments de doute, il sent que son père ne souhaite que son bien. En l'occurence, lui sauver la Vie.

J'ai été touchée par la force des sentiments exprimés. Je me suis rendue compte que moi aussi, je serai capable de me battre pour mon BabyChou, comme une lionne, coûte que coûte. Il est vrai que nous nous battons déjà en vivant les jours les uns après les autres, sans Lui. Mais ce n'est rien. Rien par rapport aux ailes et à la force que nous donnera l'Amour. J'en suis sûre. Tu peux compter sur moi, sur nous.


Synopsis : Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Personne ne sait ce qui s'est passé. Ceux qui ont survécu se souviennent d'un gigantesque éclair aveuglant, et puis plus rien. Plus d'énergie, plus de végétation, plus de nourriture... Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendre qui n'est plus que l'ombre de ce qu'il fut. C'est dans ce décor d'apocalypse qu'un père et son fils errent en poussant devant eux un caddie rempli d'objets hétéroclites - le peu qu'ils ont pu sauver et qu'ils doivent protéger. Ils sont sur leurs gardes, le danger guette. L'humanité est retournée à la barbarie. Alors qu'ils suivent une ancienne autoroute menant vers l'océan, le père se souvient de sa femme et le jeune garçon découvre les restes de ce qui fut la civilisation. Durant leur périple, ils vont faire des rencontres dangereuses et fascinantes. Même si le père n'a ni but ni espoir, il s'efforce de rester debout pour celui qui est désormais son seul univers


Je viens de commander le livre ... "La route" de Cormac McCarthy ...

samedi 4 juin 2011

Même si BabyChou ne naîtra pas

de mon ventre, cela ne m'empêche pas d'avoir envie de savoir comment se vit la maternité.

Attention, pas n'importe quelle maternité. Pas celle que nous connaissons dans nos pays occidentaux c'est-à-dire très encadrée, médicalisée, sans sélection de ressources ou presque dans la prise en charge de la femme au moment de la naissance.
Le gouffre est immense lorsque l'on découvre dans quelles conditions ces Mamans donnent naissance à leurs bébés aux 4 coins de la Terre. En Tanzanie, une femme peut marcher 8 kilomètres pour accéder à une sage-femme. Au Bangladesh, 91% des femmes accouchent à la maison et vivent comme une honte de devoir se rendre à l'hôpital. Quant au Guatemala, des femmes risquent leur vie en se faisant avorter clandestinement.

J'ai été très émue en regardant ce reportage. On y découvre cet Amour maternel sans faille. Malgré des conditions de vie et d'hygiène déplorables, le manque de moyens. Cette volonté de fer de ces femmes qui donnent la Vie coûte que coûte, quelque soit la souffrance endurée. J'ai eu mal avec ces mères, j'ai admiré ces bébés, j'ai aimé cet accueil chaleureux de la famille réservé au nouveau-né.

J'ai pensé à cette femme qui fera de moi, un jour, une Maman. Cette femme qui te donnera naissance. Et je me suis projetée. Lors de la rencontre avec notre petit. Je me suis sentie remplie d'Amour. Étrange, ce sentiment qui nous envahit alors que je n'ai encore jamais croisé son regard, que je n'ai pas senti son odeur ou ressenti son poids dans mes bras. BabyChou, je suis emplie de Toi. Ma grossesse est longue, parfois douloureuse. Ta naissance ne se fera pas sans peine; mais saches que nous serons là. Pour Toi.


Documentaire à visionner sur Téva: «No Woman, no Cry»Gros plan sur la grossesse de femmes aux quatre coins du monde : en Tanzanie, au Bangladesh, au Guatemala et aux Etats-Unis. Un documentaire de Christy Turlington Burns. A regarder !!!

vendredi 3 juin 2011

Le constat est simple ...

... je suis crevée.

Depuis quelques temps je me traîne, je me fous un pied aux fesses pour me lever, je rêve de ma couette quelques heures à peine après le réveil.

La faute à quoi? Au manque de repos, tout simplement. Depuis mon changement d'agence, compte tenue du temps de transport et de ma volonté de ne pas arriver en retard, je me lève tous les matins avant 6 heures. Le soir, je ne rentre pas de bonne heure, j'ai donc du mal à aller me coucher. Pas envie de vivre le train-boulot-dodo... Mais à la fin de la semaine, je le paye. Forcément.

C'est vrai qu'il me reste le week-end. Mais comme tout le monde, j'essaye d'en profiter. Je suis souvent en vadrouille entre les visites chez mes parents, les coucous aux amis ... Quand Cher&Tendre est là, nous passons aussi du temps tous les 2, sans forcément avoir envie de voir du monde, pour nous ressourcer...

Alors le temps file. Il file tellement que j'ai découvert cette semaine que nos dernières vacances remontaient ... à l'été dernier! Rien depuis à l'exception de 3 week-ends prolongés ... Alors oui, je suis naze.

A force de penser à notre BabyChou, j'ai laissé le temps passer, sans me reposer. Dans 5 semaines, nous serons en congés. Je ne ferai rien à part dormir, bronzer, broder, profiter. Me laisser vivre.

Punaise, j'ai hâte!