mardi 27 mars 2012

22 mois

Ce mois s'est révélé être le grand bal des émotions. Il a débuté tranquillement, presque de façon monotone. Puis les émotions sont allées crescendo , au gré des différentes rencontres. Au gré des différentes nouvelles...

Ce mois d'anniversaire n'a pas encore tenu ses promesses, mais je suis persuadée que ce n'est que partie remise. Nous sommes pleinement dans le printemps depuis quelques jours. Laissons-nous bercer par le renouveau de la nature, réchauffer par les premiers rayons de soleil; histoire d'aborder ce nouveau mois sous les meilleurs augures.

BabyChou, nous t'attendons. Encore un mois d'écoulé sans toi. Encore un mois qui nous rapproche de toi.

lundi 26 mars 2012

Par moment,

il suffit d'un appel téléphonique ami pour reprendre confiance.

Même s'il est vrai que notre moral est globalement bon, le silence général instauré actuellement par le Vietnam est pesant. Les couples qui sont sur le même chemin que nous ne sont pas au mieux de leur forme. Alors nous nous accrochons pour ne pas nous laisser aller à la dérive.

Ce qui n'est pas évident, c'est que les couples que nous côtoyons deviennent parents les uns après les autres. Et que nous, nous n'avançons pas d'un centimètre.

Sauf que ce soir, un couple d'amis nous a demandés de garder espoir. Nous a convaincus que tout n'était pas écrit, que nous étions sur le bon chemin. Que les bonnes nouvelles pouvaient se trouver sur notre route, au moment où nous nous y attendrions le moins.

Alors ce soir, BabyChou, nous avons le sourire aux lèvres. Nous nous sommes surpris à rêver que tu pourrais être dans nos bras dans un avenir beaucoup plus proche que nous l'imaginions. Saches que nous tenons bien fort le fil rouge qui nous relie; que nous t'attendons bien sagement. Tout en scrutant l'horizon pour tenter de deviner d'où tu pointeras le bout de ton nez ...

samedi 24 mars 2012

Ce qu'il y a de bien

dans la blogosphère, c'est que si l'envie nous prend, nous pouvons aisément passer du virtuel au réel.

Aujourd'hui, c'est ce que j'ai fait. Mes contacts avec Monelle ont débuté lorsque je voulais vous faire deviner la destination de nos vacances. Du premier coup, elle trouve. S'en suit un échange de mails, un échange de paquets, des appels téléphoniques, des appels par skype, et enfin LA rencontre.

Ce que je trouve toujours très marrant, c'est qu'il n'y a pas eu de gêne lors de ces premiers instants. Cette sensation que nous nous connaissions, nous étant dévoilées au fil des mois.

La petite a été adorable: j'ai d'ailleurs eu le privilège des bisous, le plaisir de lui tenir la main, et surtout la chaleur de ses petits bras autour de mon cou au moment de partir. Tout cela n'a pas de prix, vous vous en doutez ...

Merci pour ces doux moments passés en votre compagnie. Vous savoir à nos côtés est une force au cours de cette attente inimaginable. Nous savons pouvoir compter sur vous dans nos moments de doute et pensons déjà avec plaisir, à nos prochaines rencontres ...

vendredi 23 mars 2012

La fille qui aurait pu

se taper la honte de sa vie, mais qui a tout de même osé!

Ce soir, je sors du boulot à fond les ballons. Comme d'habitude, j'ai mon oreillette greffée à l'oreille histoire de pouvoir jacasser tranquillement.

Au moment où je traverse une rue, je regarde une femme sur le trottoir d'en face et je me dis: "punaise, je la connais". Je fais 3 pas de plus et je me dis que je dois en avoir le coeur net. Je fais quelques pas en arrière, lui tape sur l'épaule et lui dit: "excusez-moi, vous ne seriez pas sur la Bulle par hasard?" Je ne vous cache pas la surprise de la femme qui me regarde avec de grands points d'interrogation dans les yeux! Je lui dis alors, je suis A. -Winnie, sur la Bulle!

Et là, en même temps qu'elle me demande ce que je fais là, elle se penche vers sa poussette ... et me présente son fils, Gabriel, arrivé d'Ethiopie il y a quelques mois seulement. J'ai reconnu cette Maman grâce aux photos de famille vues sur le forum, mais nous n'avions pas réalisé que nous étions si proches l'une de l'autre. Car il s'avère que nous travaillons toutes les 2 dans la même ville, et qu'elle vient avec son fils dans le parc qui se trouve sur mon trajet quotidien.

Donc avec la magie d'internet, si un jour vous voyez une folle foncer vers vous en vous demandant si vous êtes sur tel forum ou si c'est bien voulu qui tenez tel blog, il y a des chances que ce soit moi! Ne prenez pas peur, je veux discuter 5 minutes ;)

Pour ce qui est de se taper la honte, apparemment cela ne me fait pas peur! BabyChou, c'est toi qui risque de vouloir te cacher si je te fais la même lorsque tu seras ado ...

mercredi 21 mars 2012

Si l'on m'avait dit

que je ne serai pas encore mère à 34 ans, je ne l'aurais pas cru.

Sauf que le constat est simple: j'ai attrapé hier un nouveau printemps à mon compteur, et toujours pas de BabyChou à l'horizon. Peut-être a t-il peur d'avoir une FutureMaman en pleine forme et préfère t-il attendre que mes cernes soient creusées pour faire son arrivée en grande pompe? Peut-être a t-il envie de nous laisser tranquille le temps des travaux pour ne pas être dérangé pendant sa sieste? Peut-être veut-il être bien certain que nous l’ayons bien attendu? Peut-être sent-il que sa Maman n'a pas encore décidé à quoi ressemblera sa chambre et qu'elle risque encore de changer d'avis?

Quelle que soit la raison de ton absence, je n'aurais jamais cru que nous ne serions pas encore parents pour mes 34 ans. Nous étions si emplis de certitudes lorsque nous nous sommes lancés dans la vie à 2. Premières vacances, premier appartement, première discussion sur les enfants à venir ... Presque 10 années se sont écoulées depuis notre rencontre, alors BabyChou, je peux t'assurer que nous sommes fins prêts pour t'accueillir. Alors même si à ce jour cela me semble bien utopique, ce serait bien que tu penses à moi pour mon 35ème anniversaire. Je ne suis pas en train de te mettre la pression, mais mets le turbo pour nous rejoindre! Histoire que mon prochain anniversaire soit un peu plus gai ...

dimanche 18 mars 2012

Comme je suis une fille chanceuse,

j'ai pu participer hier à une réunion OAA au sein de notre département. Nous avons eu le plaisir de recevoir 4 OAA: Arc en Ciel, Vivre en Famille, Comité de Cognac et MDM mission Vietnam. Rien que cela!

A priori, je n'avais pas prévu d'aller à cette réunion, ne me sentant pas concernée par la recherche d'infos sur les OAA. Sauf que je ne pouvais pas passer à côté d'une occasion aussi belle d'échanger avec la responsable de notre antenne, tout en ayant le son de cloche du responsable du Comité de Cognac.

J'ai beaucoup appris sur le Vietnam, la mise en place de la Convention de la Haye, les difficultés auxquelles sont confrontées les OAA. J'ai pris conscience de l'investissement personnel de chacun de ces bénévoles pour mener à bien leur mission, tout en étant dans la protection de l'enfance.

Nos échanges se sont fait en toute transparence. J'ai pu librement poser toutes mes questions. J'ai obtenu des réponses claires, sans faux semblant. Pas forcément celles que j'espérais, mais celles qui correspondent à la réalité de l'adoption au Vietnam aujourd'hui. Non, nous ne rentrerons pas dans les délais annoncés initialement. Oui, nous devons garder le cap car MDM a une grande confiance dans le représentant de l'autorité centrale sur place.

Parmi les propos qui m'ont touchée, il y a eu cette phrase "la souffrance des parents va être un problème". Ce n'est pas grand chose, mais l'entendre dire revient à se sentir pris en compte à part entière: nous, notre attente et notre souffrance.

Mme R., sachez que votre état d'esprit et votre humour m'ont fait beaucoup de bien. Alors maintenant, wait and see.

Je ne pensais pas si bien dire ...

lorsque je parlais de pronostics en début de semaine.

Je dois avoir des talents divinatoires, mais il faudrait surtout que je "vois" des choses pour nous, au lieu de le voir pour les autres.

Le couple Sylvain-Sylvette a eu l'attribution d'une fratrie de 3 au Brésil ... et un de nos couples "concurrents" a eu l'attribution d'une pupille! Et hop, 2 agréments de moins devant nous!

La conclusion de ces 2 nouvelles, c'est que dans 3 semaines, nous serons à la moitié de la validité de notre agrément. Et que nous serons donc à la moitié du chemin qui nous mènera vers notre enfant.

BabyChou, nous arrivons ;)

jeudi 15 mars 2012

Les filles,

vous êtes géniales!

Grâce à vous, aujourd'hui, ma journée a été égrainée de petits moments de rigolade. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire vos commentaires, les uns après les autres.
Et je peux vous assurer qu'étant donné la journée de M.... que j'ai passé au boulot, vous vous êtes révélées être chacune votre tour, un petit rayon de soleil!

Comme l'idée semble vous avoir plu, je réfléchis à la prochaine question. Histoire de faire passer le temps. Ensemble.

mercredi 14 mars 2012

Je vous avertis tout de suite,

les lignes qui suivent n'ont aucun intérêt si ce n'est de nous faire rire un peu!

Parce que je trouve l'atmosphère de ces derniers jours un peu pesante, je me dis qu'un peu d'humour, de mauvaise foi et d'auto-dérision ne ferait pas de mal ....

J'ai donc décidé d'ouvrir une question aux FutureMamans qui passent par ici et qui ont envie de donner leur avis: quelle est la chose qui pourrait vous faire envier une grossesse de ventre ou la chose qui -au contraire- ne vous la fait pas regretter?

Pas question de parler de choses tristes, juste des choses rigolotes histoire de passer un peu de bon temps ensemble.

Je me lance la première pour donner le ton: personnellement, je regrette -oui, le mot est bien choisi!- de ne savoir ce que cela fait d'avoir des gros seins. Cher&Tendre serait là, il me corrigerait certainement en parlant de seins tout court ... Ceux qui me connaissent savent que ce n'est pas un complexe chez moi. Mais punaise, ce que j'aurais voulu vivre cela au moins une fois dans ma vie au moins. Pouvoir mettre des décolletés de folie, avoir du monde au balcon. Un truc de filles quoi!

Et vous, alors c'est quoi le "truc" auquel vous pensez?!?

Illustration issue du blog très drôle de Lili aime le nougat

lundi 12 mars 2012

Cela m'a pris comme cela,

sans raison particulière. Je m'étais pourtant promis d'attendre le mois d'octobre, date anniversaire de notre agrément, pour le faire. Mais je n'ai pas résisté. Et Cher&Tendre ne m'a pas retenue non plus d'ailleurs.

Ce matin, j'ai appelé le Conseil Général pour avoir réponse à une question qui nous turlupine depuis quelques temps. Combien sommes-nous sur la liste des Pupilles de l'Etat?

Mon interlocutrice n'a pas du tout eu l'air surprise de cette question. J'ai commencé par apprendre que nous étions sur la neuvième page. Elle m'a dit qu'il y avait 7 à 8 couples par page. Mais que tout cela ne voulait pas dire grand chose puisqu'elle m'a confirmée que même si nous fonctionnions à l'ancienneté, les couples n'ayant pas d'enfants étaient prioritaires! Par contre, elle n'a pas voulu me dire s'il y avait déjà eu des conseils de famille depuis janvier, mais au moins j'ai tenté.

Si nous faisons un calcul pessimiste de 8 couples par page, et dans l'hypothèse que nous sommes le dernier couple de la page, cela signifie que nous sommes le 72ème couple de notre département sur 110 agréments encours. Pas terrible tout cela. SAUF que nous connaissons certains couples devant nous: Sylvain & Sylvette beaucoup plus âgés; Do et son président de mari qui ont déjà des enfants. Et hop, voilà déjà 2 places de gagnées! Il y a également 2 couples connus "concurrents"; mais nous espérons que nos 10 ans de vie commune et ma disponibilité pendant presque une année à l'arrivée du Petit jouera en notre faveur si notre dossier est présenté en même temps que les leurs.

Cet appel n'avait qu'un seul but: nous éclairer sur le chemin des pupilles; le chemin du Vietnam étant toujours aussi incertain ces derniers temps. Et je dois dire que je suis satisfaite. Je les recontacterai en octobre, histoire que connaître notre nouvelle "page" à ce moment là.

Je retarde ces mots

depuis quelques jours. Comme si le fait de ne pas les écrire pouvait nous faire croire que les choses ne vont pas si mal finalement ...

Nous avons reçu un mail de notre OAA suite à leur retour de mission au Vietnam. Il est évident que nous pensions qu'ils reviendraient avec quelques dossiers dans leurs valises, mais il n'en est rien. Les propos ne sont pas foncièrement négatifs, mais nous savons maintenant que la reprise ne sera pas pour tout de suite contrairement à ce que nous imaginions.

LA bonne nouvelle est que MDM a officiellement son accréditation pour le Vietnam. Je pensais que cela signifierait que les portes s'ouvriraient pour les dossiers comme le nôtre, mais pour le moment il n'en est rien. Il nous faut attendre que l'ensemble des accréditations des organismes étrangers (environ 20) soit achevé pour que la reprise des adoptions puisse reprendre. Au regard de mes vadrouilles sur le net, j'ai le sentiment que c'est chose faite pour le Canada: mais qu'en est-il pour les autres OAA de France? Et dans les autres pays?

MDM nous confirme qu'il y a actuellement très peu de dossiers d'enfants adoptables selon les critères de la Convention de la Haye à ce jour, on nous évoque seulement une trentaine de dossiers. Ce chiffre fait écho aux informations lues de parts et d'autres. Cela est bien peu au regard des nombreux dossiers de postulants mais il semblerait que les enquêtes soient désormais à la charge des orphelinats. Nous pouvons donc comprendre que les enquêtes soient suspendues tant que les première adoptions n'auront pas permis une entrée de fonds pouvant permettre la réalisation des suivantes.

Le Vietnam envisage toujours une reprise en 2012, mais il me semble judicieux de faire le deuil d'une reprise avec le printemps. Car même si nous avons conscience d'être dans les derniers dossiers, l'annonce de la reprise nous permettrait de nous projeter sur une éventuelle période d'attribution. Mais ce n'est toujours pas possible à ce jour... Alors attendons.

lundi 5 mars 2012

Mais que fait FutureMaman

pour passer le temps?

Et bien depuis quelques temps, elle a attrapé un virus: celui des grandes aiguilles. Cela passe le temps, devant la télé. Cela occupe l'esprit et évite de trop penser.

SuperPapa peste un peu contre cette invasion de pelotes sur la table basse et à proximité de mon fauteuil, mais je crois qu'il s'est fait une raison: dès qu'elle a 5 minutes, FutureMaman se met en mode "vieille", et elle adore cela!

Depuis quelques jours, ce tricot est tombé de mes aiguilles, je l'inaugurerais demain. Oui, j'ai cédé à la mode du snood pour affronter le froid. Je suis d'ailleurs en cours de réalisation d'un second coloris Grenadine; histoire de mettre un peu de couleur dans le gris de mon moral.

Et si on se disait une réalisation par mois d'attente? Je suis sûre de faire au moins douze tricots pour l'année 2012 comme cela. Allez, je vous montrerais la suite ...

Une maille endroit, une maille envers, une maille endroit, une maille envers ...



vendredi 2 mars 2012

Parce qu'il vaut mieux en rire

qu'en pleurer, je vous raconte l'annonce de la grossesse de ma collègue.

Déjeuner en "Face to face" histoire de papoter tranquillement. Peu de temps après mon arrivée, elle me fait une première allusion au fait qu'elle ne sent pas concernée par la pression exercée par sa chef.

Quelques minutes plus tard, elle me fait comprendre qu'elle n'attend qu'une seule chose, c'est de quitter cette agence. Et là, le flash: je comprends qu'elle m'annonce qu'elle est enceinte. Le comique de la conversation a suivi juste après ...

Elle me raconte son test de grossesse fait il y a 2 jours. Cela me rappelle de lointains souvenirs où je me faisais des films. Et là, elle me dit à quel point elle a des aigreurs d'estomacs, à quel point elle se sent fatiguée en début d'après-midi. Qu'elle est gênée par les nausées. Qu'elle a peur que sa chef le découvre en regardant son ventre dans les 3 mois. Et surtout, qu'elle ne voit pas comment elle va tenir en faisant 40 kms par jour pour venir bosser: elle compte bien être arrêtée vers le mois de juillet ...

J'aime beaucoup cette collègue, mais j'avoue avoir trouvé qu'elle en faisait trop. Même s'il est vrai que c'est maintenant elle, l'experte. Moi je ne suis qu'experte en attente d'ailleurs. Évidemment, je ne fais pas le poids.

Je ne manquerais pas de partager les prochaines anecdotes, histoire de se détendre un peu ...