jeudi 31 janvier 2013

En ce dernier jour de janvier,


j'ai envie de vous montrer mes réalisations faites pour adresser mes voeux.

Comme vous pouvez vous en douter, j'ai eu recours à ma nouvelle amie, la machine à coudre! Le monde de l'adoption ayant réservé bien des déceptions au cours de l'année 2012, j'ai voulu mettre 2013 sous le signe de l'Espoir.

Et quoi de mieux qu'une étoile pour symboliser cet espoir fou qui nous anime à chaque début d'année?

Vous êtes nombreuses à être présentes dans mon coeur, mais comme vous toutes, mon temps de présence à la maison est limité. Je n'ai donc pas pu gâter toutes celles que j'aurais voulu. Mais sachez que j'ai gardé une étoile à la maison, pour la boîte à racines de BabyChou. Chacune de vous y est reliée en espérant que 2013 apportera une pluie de bonnes nouvelles dans vos foyers...

"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec,
on atterrit dans les étoiles"
Oscar Wilde

lundi 28 janvier 2013

32 mois

Je n'avais aucun doute sur le fait que ce mois-ci allait s'ajouter aux précédents. Pour tout vous dire, j'ai plutôt un espoir fou pour le mois de mars, celui de mon anniversaire. Et oui, ce n'est pas parce que nous nous trouvons dans le tunnel depuis tant de mois que nous ne pouvons pas rêver d'une issue heureuse. Et prochaine.

Janvier est passé à toute vitesse. Ce qui semble toujours assez paradoxal compte tenue que nous n'avons rien fait d'autre qu'attendre. Encore et toujours. Mais peut-être que justement ce mois-ci, je m'étais faite une raison afin de vivre sans attendre quoique ce soit, de qui que ce soit. L'année passée, MDM nous avait adressés un mail courant février: nous n'avions donc rien de prévu de ce côté. Quant à un appel de notre CG, nous n'espérions pas débuter l'année de si belle façon: nous avons appris à ne pas être trop exigeants au fil des années.

Si je devais me qualifier aujourd'hui, je dirais simplement que je suis résignée. Résignée à accepter que non, notre chemin vers notre BabyChou ne rentrera pas dans les standards. Que non, rien ne sera plus jamais comme "avant" la mise en place de la Convention de la Haye pour nous. Que tout ce que l'on pouvait nous raconter sur les procédures si longues nous semblent maintenant bien pâles par rapport à ce que nous traversons, même si nous mesurons toujours notre chance d'avoir un dossier au chaud dans les locaux de notre OAA.

Chaque jour est un jour de plus à notre compteur, un jour de moins vers notre BabyChou. Mais nul ne sait lorsque tous ces comptes cesseront. Enfin.



dimanche 27 janvier 2013

Cette journée

était très attendue, comme tous les ans d'ailleurs.

Oui, j'aime l'assemblée générale de l'EFA de notre département. Pour moi, c'est LA réunion de l'année à ne pas manquer. Comme la réunion des OAA. Ou celle de l'accueil des nouveaux postulants. En fait, je dois être un peu accro, vous l'avez compris.



Il faut dire que l'EFA et nous, c'est une histoire qui dure puisque tout a commencé avant même que nous débutions nos entretiens pour l'agrément. C'était en mars 2009. J'avais un peu traîné Cher&Tendre à cette rencontre des nouveaux postulants: nous étions dans le coeur de cible comme le disent si bien les banquiers. Depuis, les mois et les années se sont accumulées, mais le lien ne s'est pas coupé. Nous sommes membres associés du Conseil d'Administration et tentons d'apporter notre aide lors des différentes manifestations, Cher&Tendre étant d'ailleurs régulièrement mis à contribution pour faire le ménage...

Mais lors de l'assemblée générale, nous sommes dans une position un peu différente. Nous sommes en position d'attente. Et oui, nous attendons chaque année fébrilement la communication des chiffres de l'adoption de notre département. Le reste de l'année, mon regard est tourné vers le reste de la France pour tenter de découvrir l'évolution de l'adoption nationale et internationale. Et depuis ce silence du Vietnam, je suis également à l'affût de ce qui se trame chez nos voisins ou de l'autre côté de la grande flaque.

Le dernier dimanche de janvier, tout est différent car on nous parle de nous, de nos voisins, des couples que l'on croise régulièrement, mais aussi de ceux que nous ne connaissons pas. Nous accédons enfin aux secrets de l'année précédente, et je dois vous avouer que cette année, nous n'avons pas été déçus!

Notre petit département s'est vu accueillir 27 enfants!!! Un record au regard de l'année passée où seuls 10 enfants étaient arrivés! Il y a eu: un enfant de Bulgarie, un du Burkina Faso par l'AFA, quatre de Chine, quatre du Congo, un de Djibouti, quatre d'Ethiopie, trois de Russie, un du Vietnam et ... 8 de France!

Ce dernier chiffre fût notre plus grande surprise car nous n'avions eu connaissance que de 3 familles réunies: 2 avec des bébés nés sous le secret, et un grand de 10 ans confié par un autre département. Nous étions bien loin du compte puisqu'en fait, il y a eu 6 bébés nés sous le secret et 2 enfants confiés par un autre département. Des chiffres très importants puisque 2011 avait vu naître seulement 3 pupilles chez nous. Nous n'avons pas d'explications précises quant à cette hausse exceptionnelle, je ne peux éviter de penser aux difficultés économiques que notre société traverse actuellement. Tout en sachant que les raisons peuvent aussi être toutes autres...

Cher&Tendre et moi avons été assez scotchés par ces informations. Surtout lorsque l'on ajoute la seconde qui a toute son importance: à la même époque, l'année passée, il y avait 110 agréments valides. Nous ne sommes plus que 83 couples en attente. Une baisse importante pour laquelle nous n'avons pas toutes les cartes en main mais qui nous laisse toutes nos chances pour être un jour, être comblés par le Conseil Général de notre département.

2013 verra t-elle se voir réaliser les prédictions de Cher&Tendre? C'est tout le mal que je nous souhaite. Et en toute honnêteté, je me dis que nous sommes sur la bonne voie. Même si nous avons appris à devenir prudents avec les années ...

Et vous, quelles sont vos prédictions? 2013 ou 2014? En toute honnêteté?

mercredi 23 janvier 2013

Dans la vie,

il faut savoir rire de soi. Et bien, je dois vous avouer qu'en ce qui me concerne, j'y arrive plutôt pas mal!

Le thème actuel de la moquerie? La neige. Rien que cela. Enfin, pour être tout à fait précise, je devrais dire ma conduite sur la neige. Je suis nulle, archi nulle. Je suis surtout en panique à l'idée de perdre le contrôle de ma voiture. J'en oublie de respirer au moment de passer les vitesses.

Ce qui amplifie mon stress? Les gens qui me collent alors que je roule tout de même à 30kms heure. MOI! En pleine route de campagne avec des montées et des descentes. Le grand frisson en somme! J'en vois certaines se marrer derrière leurs écrans: celles qui vivent dans l'Est ou de l'autre côté de l'Atlantique peuvent me traiter de mauviette  elles ont le droit. Mais je suis sûre que certaines du vieux continent se sont reconnues dans ma petite description ...

Bon, je ne résiste pas à vous raconter ma dernière aventure. Samedi, je rentre à la maison ... et je ne réfléchis pas. Je vous assure, quand Cher&Tendre m'a demandé pourquoi je m'étais engagée sur cette petite route, je lui ai répondu que je n'avais pas réfléchi. La stricte vérité. Sauf, que je me suis engagée dans la seule petite route non dégagée du village. Celle qui descend puis monte en tournant, que l'on ne peut pas monter en temps normal autrement qu'en 3ème. Et bien là, je me suis retrouvée coincée: pied sur le frein, frein à main serré, la voiture glissait dans la pente! Immobilisée le long du talus, j'ai passé un appel hystérique à la maison. Cher&Tendre ne comprenait rien du tout tellement ma voix était montée dans les aigus, et mes propos incohérents. Après m'avoir demandé de me calmer et m'avoir rejointe, il a réussi à me sauver. Bah oui, il a tout de même réussi à redescendre la pente sans aller au fossé, et à refaire la route en marche arrière. Car oui, j'avoue que je n'aurais jamais pensé à refaire la route en marche arrière. De là à imaginer que je suis blonde, il n'y a qu'un pas que vous pouvez franchir, je vous y autorise bien volontiers!

Pour le retour, je me suis contentée de rester sur le siège passager, sans oublier au passage d'écraser sous mes fesses le pain tranché que mon esprit troublé n'a pas pensé à retirer... Je vous confirme qu'il s'agissait bien de la seule route non dégagée du village. Mais cela, ce n'est pas le plus drôle.

Vous voulez tout savoir?

J'étais à 300 mètres de la maison ... Bonjour la honte ...

samedi 19 janvier 2013

Voilà déjà une semaine,

que tu ne quittes pas mes pensées. Non pas que d'habitude tu sois oubliée, mais là chaque jour qui passe amène son lot d'incertitudes.


Ton passage à l'hôpital quelques jours avant Noël nous avait un peu surpris. Ma visite à quelques heures du réveillon t'avait fait très plaisir. Je ne pensais pas que tu nous ferais une telle frayeur depuis samedi dernier.


Mon coeur s'est un peu apaisé depuis ma visite d'hier. Même si je me suis sentie bien impuissante en te découvrant dans cette chambre de réanimation, reliée à des quantités de machines, plongée dans un sommeil articificiel. Cinq minutes à peine après mon arrivée, je suis ressortie. Moi qui suis si bavarde d'habitude, j'avais peur. Peur que le son de ma voix te fasse paniquer, que tu reviennes brutalement à toi, que tu t'agites et ne comprennes pas la situation. Mais j'ai surestimé mes pouvoirs. En fait, je n'en ai eu aucun. Sauf peut-être celui de faire battre ton coeur un peu plus vite. Ou peut-être que ce ne fût que pure coincidence ...

Je t'ai parlé. De tout. De rien. De BabyChou qui tarde à pointer le bout de son nez. Des prénoms que nous envisagions si ce devait être une petite fille ou un petit garçon. Du Vietnam qui nous jouait un bien mauvais tour, surtout pour nous qui n'avions pas les bonnes cartes en main pour contrer la Convention de la Haye.
Mais surtout, je t'ai demandé de t'accrocher pour que je puisse voir un de mes rêves se réaliser: avoir un cliché de nos 4 générations réunies. Toi, Maman, BabyChou et Moi. Tout simplement.

Mamie, tu es ma dernière Grand-Mère. Je t'ordonne de te battre. Mais si tu es trop fatiguée, tu as le droit de partir. Finalement, c'est toi qui décide. Moi, je ne peux que prier.

dimanche 13 janvier 2013

Les enfants adoptés devenant parents

Il y a quelques jours, l'émission radio "7 milliards de voisins" abordait le sujet suivant: "enfants adoptés: quels parents deviennent-ils?"

J'ai trouvé les échanges constructifs et j'ai pris quelques notes des propos tenus Christian Flavigny, pédopsychiatre et psychalnalyste. Son approche tend parfois à minimiser l'impact de l'adoption sur les enfants adoptés. A l'inverse, elle tend à apporter une vision positive de l'adoption pour les parents adoptants.



" ... L'adoption, d'une certaine manière, c'est le processus qui permet de devenir parents. Même pour une femme qui a porté l'enfant dans son ventre, dans ses entrailles. Il faut que cette femme adopte cet enfant. C'est un processus psychologique, il faut qu'elle dise "il est mon enfant"; et il y a des femmes qui n'y parviennent pas. C'est encore plus net pour les pères parce qu'on peut dire que tous les pères sont adoptants: les pères, on leur dit un bon matin, tiens c'est ton enfant.

L'adoption est le processus fondamental qui permet de devenir parents, qui fait que l'on devient parents. Pour cela, il faut pouvoir s'appuyer sur tout ce qui s'est passé étant enfant dans la création avec ses propres parents. Et à ce moment-là, c'est le point d'appui qui va être essentiel pour tous les parents, mais avec le point de fragilisation qui va concerner le jeune qui a été adopté. La question revient sur quel est mon point d'appui? Est-ce que ce sont mes parents d'adoption et il y a la question de cette femme qui n'est pas devenue ma mère. Les points d'appui vont se chercher d'une manière un petit peu différente, c'est cela qui fait peut-être le point le plus fragile du futur parent adopté.

Nécessité de s'approprier la maternité avec la question qui est: est-ce que j'ai le droit de devenir mère? A ce moment-là, les éléments de l'histoire doivent être pris en compte, mais relativisés en faisant la somme entre ce qui a été reçu et pas reçu; c'est ce qui est difficile à faire. Car néanmoins  ils ont réussi à grandir et à devenir des parents à leur tour.

On parle beaucoup de le l'impact de l'abandon, mais il ne faut pas oublier le lien adoptif. Le lien adoptif cherche au mieux à reconstituer ce qui a été fragilisé dans la vie affective de l'enfant. Il vient reconstituer dans la plupart des cas suffisamment pour que l'enfant puisse devenir parent à son tour... "

Et vous, que pensez-vous de cette approche en tant que parents ou futurs parents?



vendredi 11 janvier 2013

Inspiration,

où es-tu?

J'ai cru que ce vide de mots ne serait que transitoire, mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Plus précisément, je n'arrive pas à écrire sur notre attente. Je ne trouve aucun qualificatif qui n'ait déjà été utilisé maintes et maintes fois pour décrire l'état dans lequel nous nous trouvons.

Cette absence de mots -pour moi qui suis si bavarde- correspond exactement aux sentiments qui me traversent depuis plusieurs semaines. Je me sens de plus en plus hermétique face au poids de l'attente, comme si mon esprit avait souhaité mettre un cadenas à mon coeur pour lui éviter de souffrir. Mais de ce fait, je m'interroge: suis-je devenue insensible ou bien est-ce la force de l'habitude? Je n'arrive pas à le déterminer. Même si je dois avouer que je suis parfois submergée par des envies de crier face à ces mois qui s'accumulent.

Il y a cependant une idée qui revient de façon récurrente. Ne serais-je pas en train de commencer un deuil? Pas le deuil de notre enfant car il en est hors de question. Mais le deuil de notre BabyChou aux yeux bridés. Comment pouvons-nous encore nous accrocher à l'idée que le Vietnam réouvre ses portes et fasse de nous d'heureux parents? Notre fil rouge conserve tout son mystère à l'heure actuelle: est-il tendu vers le pays des rizières ou seulement à quelques kilomètres de notre maison? Cette possibilité prend de plus en plus de place dans nos têtes. Ce qui explique certainement ma pseudo insensibilité...

mercredi 9 janvier 2013

Ce 3ème paquet

était attendu, même si je n'avais aucune idée de son expéditrice! Et oui, c'est tout l'esprit de l'échange sous forme de Swap: on connaît sa swappée, mais l'on a aucune idée de sa swappeuse. Le contenu est défini dès l'inscription: pour cet échange de Noël, il s'agissait d'adresser un livre, une décoration de circonstance, une friandise et une petite carte. Nous avions décidé d'augmenter le suspens en décidant que nous l'ouvririons toutes le même jour!

Lorsque j'ai reçu le mien, je me suis bien marrée en découvrant que ce joli paquet rouge avait parcouru seulement 10 kms! Et oui, Drinette n'est pas ma seule voisine à être sur le parcours de l'adoption: Farfalinette aussi ... Sauf que cette année, cette dernière a reçu son cadeau de Noël un peu en avance avec l'arrivée fracassante d'une petite fille de quelques mois dans sa vie! Je m'égare un peu mais en même temps, il y a de quoi non?

Je suis très contente d'avoir pu participer à cet échange. Il s'agit du premier organisé sur ce forum récent, et je dois avouer que toutes les filles y ont pris beaucoup de plaisir. J'ai été très gâtée et je dois vous avouer que j'ai hâte de recommencer!

Ce que j'ai adressé? Cela fera l'objet d'un post à lui tout seul, car j'avais décidé de faire la décoration de mes propres mains ...

lundi 7 janvier 2013

Première création

de l'année pour la chambre de BabyChou!

En fait, je l'ai commencé il y a plusieurs semaines mais j'ai dû faire une petite pause pour cause de préparatifs  de Noël ...

Pour tout vous dire, j'ai d'abord flashé sur le tissu à pois. Celui-là même qui a servi à faire la housse de matelas à langer. Lorsque j'ai commencé à réfléchir aux rideaux, j'ai eu envie de retrouver ces pois. Mais seulement en rappel. Ne sachant pas si BabyChou sera une petite fille ou un petit mec, j'avais envie d'une couleur mixte: le gris s'est imposé. Il me suffira d'ajouter une touche de vieux rose ou de liberty à la chambre si BabyChou s'avère être une fille ...

La chambre n'est pas du tout prête puisqu'il s'agit pour le moment de la pièce qui accueille notre bazar organisé. La couleur n'a pas été changée, c'est celle qu'il y avait au moment de notre acquisition, il y a 5 ans. Mais à peine les derniers fils rentrés, j'ai eu envie de voir ce que cela donnait: les rideaux se sont donc retrouvés installés ... Et j'ai adoré! Même Cher&Tendre y est allé de son petit compliment. Autant vous dire qu'elle n'est pas peu fière ce soir, la FutureMaman!

J'ai déjà en tête ma prochaine réalisation pour cette chambre ... Je vous montrerais dès qu'elle sera finie. En attendant, il faudrait peut-être que l'on réfléchisse aux couleurs des murs, non?

samedi 5 janvier 2013

La valse des cadeaux

continue avec un cadeau livré directement à la maison pendant que j'étais au travail.

En découvrant le paquet le soir, j'ai d'abord pensé que Cher&Tendre avait décidé de me faire une surprise avant l'heure ... Mais il n' en était rien: c'était ma voisine et amie Drinette qui avait eu envie de jouer au Père Noël!

La bibliothèque de BabyChou s'est agrandie de 2 nouveaux livres, qui n'avaient pas encore trouvé le chemin de sa chambre! Tu es tombée juste, surtout que cette année je n'en avais pas acheté sur le thème de Noël!

Le petit carnet me servira à noter les citations liées à l'attente que j'aime particulièrement, pour ensuite rejoindra la boîte à racines lorsqu'il aura décidé de nous rejoindre ...

Merci pour tes adorables mots d'Amitié, tu sais combien j'ai été touchée de cette attention pour nous ... A nouveau, je profite de ce message pour te dire que je vous souhaite un rendez-vous très rapide avec l'OAA de votre coeur: vivement que nous puissions à nouveau ouvrir une bouteille de champagne ;)

mercredi 2 janvier 2013

Parce qu'il me paraît


de bon augure de débuter l'année sur une note positive, je vais vous dévoiler un des colis surprise qui a atterri dans ma boîte aux lettres quelques jours avant Noël.


Elle et moi, ce fût avant tout grâce à ce blog que nous avons pu échanger. En fait, par le plus grand des hasards, son histoire est plus que similaire à la notre. Après quelques recherches sur le net, elle m'a finalement rejoint sur le forum auquel j'appartenais: je devins donc naturellement sa marraine!

Des mails, nous sommes passés aux textos puis aux appels. Elle est toujours là pour remonter le moral des troupes, oubliant parfois qu'elle a aussi le droit de dire stop pour se protéger...

Pour fêter cette fin d'année, elle a donc souhaité me faire une surprise, rien que pour moi! Merci pour cette délicate attention ... Surveilles ta boîte aux lettres ... Mes petits doigts ne sont pas rapides, mais ils ne t'oublient pas ... D'ailleurs, je te dois toujours un Monsieur ou Madame au point compté ma Belle!

Plein de bisous xxx et félicitations pour cet agrément tout neuf!

mardi 1 janvier 2013

Nous y voilà.


2012 a cédé la place à 2013.


Je quitte l'année passée sans regret aucun, si ce n'est celui d'avoir attendu en vain. J'ouvre la porte à cette nouvelle année le coeur chargé d'Espoir. En espérant ne pas être à nouveau déçue. Seul l'Avenir nous dira si nous avons raison de croire si fort à l'arrivée de notre BabyChou cette année ...

Mes chères amies, je vous souhaite la réalisation de vos rêves les plus fous. Je n'ai pas de baguette magique pour vous exaucer, mais je suis persuadée que mes doigts croisés vont pouvoir vous aider. Ne baissez pas les bras, nous sommes pleines de ressources. Un jour après l'autre, nous nous approchons de façon certaine de nos rêves. L'essentiel est de continuer à croire. Toujours, sans relâche.

Très bonne année 2013 à toutes!