lundi 31 mai 2010

La fille qui ne savait plus où donner de la tête

Hier, nous étions absents. Message sur répondeur à notre retour: "Bonjour, Mme M. de l'OAA ...J'aurai souhaité pouvoir m'entretenir avec vous, merci de me rappeler".
Appel ce soir vers 20H. Conversation super décontractée où Mme M. nous informe que les membres de l'OAA ont été unanimes sur notre dossier. Elle nous demande de prendre RDV avec le psy, de l'informer puis nous nous rencontrerons tous les 4 chez eux!

Et là, elle me dit que tout cela est valable si nous n'avons toujours pas d'enfant! Je lui dis ma surprise mais elle m'informe que nous avons un dossier typique pour passer en conseil de famille pour une pupille de la nation! Elle me parle de son expérience et me dit que les rapports sont exactement ceux que recherchent l'ASE.

La conversation fût très détendue, contrairement à la réunion horrible que nous avions eu au mois de mars. Comme quoi...

Je suis redescendue rapporter la conversation à mon Cher et Tendre. Nous étions tous les 2 super surpris! Conclusion de mon mari: "et bien, c'est pas comme cela que tu vas bien dormir!"... Bah oui, naïvement, je pensais que je dormirai bien avec l'appel de MDM. Et bien, c'est pas le cas! Et oui, avec eux, BabyChou verrait le jour en Ethiopie. Punaise, c'est loin d'être simple mais c'est une vraie aventure, ça on ne peut pas le nier!

jeudi 27 mai 2010

Numéro inconnu sur mon portable

... je regarde sans décrocher: je suis en réunion, c'est surement ma Maman. Puis le répondeur: bizarre, je lui ai parlé le matin même, j'espère que tout va bien...

Et soudain, le flash: et si nous étions passés en commission ce matin pour le Vietnam? La collègue me voit cogiter, me fait signe d'aller aux toilettes pour écouter mon répondeur en douce. 3 secondes plus tard, je ressors livide: Mme R. me demande de la recontacter!

Je descends en vitesse dans mon bureau, saute sur mon téléphone, mais la ligne est occupée. Et moi, et bien je tremble comme une folle, des pieds à la tête, mon coeur bat à la vitesse grand V. J'appelle mon Cher et Tendre pour savoir si lui a été appellé. RAS de son côté et encore une fois, il me rassure: pour qu'ils nous appellent si vite, c'est que c'est OK.

Je retente, et là miracle la ligne est libre. Mme R. me dit que nous sommes passés en commission ce matin et que notre dossier a été RETENU! La seule réponse que je lui ai faite: c'est super, je suis trop contente, merci, c'est super... Je ne sais pas combien de fois je lui ai dit au final ;)-

Cette femme doit avoir l'habitude, elle a juste ajouté qu'elle nous faisait partir le dossier aujourd'hui et qu'elle nous laissait à nos émotions!

Dans la foulée, rappel de Cher et Tendre qui était super ému. Nous étions comme 2 fous à pleurer chacun de notre côté, heureux d'avoir eu une réponse si vite!

Autant dire que le reste de la réunion, j'en ai rien eu à cirer. Il sera toujours temps de se pencher sur les objectifs. Par contre, j'ai souri, j'ai pleuré, j'ai tremblé, j'ai partagé avec mes collègues. Que du bonheur en somme!

Les 2 appels suivants ont été pour ma Maman et mon Papa. Ce soir, je pense que tout le monde est sur un petit nuage. Punaise, que c'est bon! Et dire que ce n'est que le début...

dimanche 23 mai 2010

Les fois

où l'on se dit que l'on n'a pas du être si claire que cela...

Cette semaine avec une de mes collègues:

" Mais dis-moi, quel est l'intérêt que tu précises le plus jeune possible si ton enfant arrive dans 3 ans. Il ne sera plus bébé!"


Là, c'est sûr, il y a eu un loupé ;)-

Il était une fois

des jumelles de coeur, deux futures mamans en attente de leurs bébés du bout du monde....

La vie est pleine de surprises, et de belles rencontres. L'histoire de ces 2 mamans - Laure et Sonia- je nous la souhaite à nous toutes qui sommes en attente.

Une amitié qui se tisse au fil des semaines et des mois et ... un petit miracle! Leurs petits ont grandi ensemble, et elles partiront à leur rencontre ensemble.

Dans une semaine, Emma et Ianis sont dans les bras plein d'Amour de leurs parents.

Pour leur souhaiter la bienvenue à ma façon, j'ai brodé des doudous jumeaux... comme leurs mamans!

Mille mercis à vous de m'avoir permis de partager vos aventures, vous êtes la preuve vivante que le chemin qui nous mène vers notre enfant existe bel et bien!

De gros bisous à vous et ... bon dernier dimanche à 2 ;)-

Notre rendez-vous du 18 Mai

Malgré les montagnes russes des sentiments que nous avons subis les jours précédents, il a fallu se préparer pour se rendre à notre premier entretien mardi dernier...
Dès que nous avons su que cette OAA souhaitait nous voir, j'ai fait pas mal de recherches pour savoir comment elle fonctionnait: comme bien souvent, j'ai pu lire le meilleur mais aussi des choses un peu moins drôle comme les entretiens séparés avec la psy et le délai d'attente.

Nous nous sommes présentés à 10heures comme convenu, et là nous avons attendu, attendu, attendu. Evidemment, nous nous sommes marrés en nous demandant s'il s'agissait d'une stratégie pour voir la réaction des candidats, s'il y avait des caméras planquées pour nous observer en douce... Mais il n'en était rien: le secrétariat avait juste oublié de nous appeler pour décaler le RDV de 45 minutes plus tard! A vrai dire, nous étions soulagés que l'oubli se soit fait en notre faveur: imaginez si nous étions arrivés en retard!

Nous avons été reçus par la psychologue Mme F. Une femme d'une cinquantaine d'années qui nous avait fait le plaisir de lire notre dossier. Elle savait qui nous étions, l'année de notre mariage, notre parcours... Le dialogue fût très ouvert, elle nous a un peu titillés sur le deuil de l'enfant naturel mais a conclu que les choses étaient très claires pour nous. Ce questionnement un peu poussé vient du fait que 10% des mises en route d'adoption aboutissent à des grossesses spontanées.

Il nous a fallu expliquer notre choix pour le pays sélectionné: pas évident lorsque nous n'y sommes jamais allés. Nous avons cependant parlé de notre attirance pour cette culture, de la possibilité pour notre enfant d'être en contact d'autres enfants nés dans le même pays (coucou Lina!).

Après ce "mini" agrément, nous avons rencontré la responsable de l'équipe Vietnam qui nous a expliqué la procédure actuelle et nous a donc annoncés le délai de 3 ans entre la prise en charge par l'OAA et l'arrivée de l'enfant. Cela collait aves les infos obtenues donc pas de surprise... mais si cela nous paraît extrêmement lointain!

Au final ce qui joue en notre faveur pour cet entretien: nous sommes jeunes puisque je n'ai que 32 ans, nous n'avons pas eu de parcours médical au préalable, je peux être à la maison +/- une année après l'arrivée de notre petit.

Ce qui nous a surpris: aucune d'elle a tenté une approche vers un autre pays alors que nous savons qu'ils sont coutumiés du fait, et à aucun moment n'a été posée la question d'un enfant à particularités.

Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre. Nous nous sommes fixés sur un mois, la commission ayant lieu tous les 15 jours. Ceci n'est plus entre nos mains, même si parfois je me dis: et si j'avais dit ceci, et nous pourrions pu dire cela...

jeudi 13 mai 2010

J'ai eu beaucoup de mal

à me décider pour publier ce message...

Je viens de perdre mon grand-père et je suis suffoquée par l'ampleur de mon chagrin. Non pas que j'ai pu imaginer que cela se passe sans souffrance, loin de là! Mais je pensais pouvoir accepter son départ, et je n'y arrive pas! Peut-être parce que c'est trop récent, peut-être parce que fût très rapide et nous n'aurions jamais imaginé qu'il nous quitte si vite...

Ses vacances pour le mois de Septembre était réservées. Il devait aller au Puy du Fou début juin, pas du tout le comportement d'un homme qui se sent proche du Grand Départ mais aujourd'hui il en est autrement.

Je sais que j'ai beaucoup de chance de l'avoir eu à mes côtés jusqu'à mes 32 ans, certains ont déjà dit Au Revoir à leurs parents à mon âge. Mais je n'arrive pas à sécher mes larmes.

J'entends encore sa voix me dire "Alors, comment tu vas ma Grande?" car je suis sa première petite-fille, il se dit même que je suis la préférée. En même temps, je suis la seule dont ils ont profité petite: je me souviens des jours de marché où nous allions voir les petits animaux, les poules et les lapins dans la cour de la maison, la journée annuelle à la mer...


Tu avais promis de d'accrocher lorsque je t'ai annoncé que nous débutions une procédure d'adoption. Ta grande fatigue et ton état de santé ont eu raison de ta volonté. Pour moi, tu resteras l'homme fort et courageux que tu as toujours été; bien qu'un peu ronchon sur les bords il faut l'avouer!

Hier, tu nous as quittés. Tu fais partie de nous grâce aux souvenirs, aux moments passés ensemble... Mais une chose est sûre, tu me laisses avec un terrible regret: celui de ne pas avoir fait de toi un arrière grand-père.

Mon Pépé, je t'aime et tu me manques déjà

Ta Petite Fille

PS: carte postale de l'Eglise où aura lieu l'inhumation, village où j'ai grandi

dimanche 9 mai 2010

Appel téléphonique

... qui chamboule tout!

Comme tous les couples fraichement dotés de leur agrément, nous avons écrit à une grande partie des OAA accrédités pour notre département.

Les réponses négatives n'ont pas tardé à se faire, la première ayant été reçue le 31 décembre: dure à avaler, mais c'était la première. Alors au fil du temps, on le prend avec un peu plus de philosophie même si la déception est toujours là...

Dans certains cas, il est demandé un complément d'informations sous forme de petit questionnaire. Le dernier que nous avons retourné était tout simple: une feuille A4 recto-verso reprenant l'état civil, la profession, les revenus et le choix des pays.

Ayant eu une réponse négative d'un OAA pour le Vietnam précédemment, nous avons tout de même tenté. Nous l'avons fait sans grand espoir, la Convention de la Haye étant en cours de mise en place dans ce pays. Et là, énorme surprise lundi dernier: un appel nous sollicitant pour un entretien sur Paris!

Passée l'euphorie de cette bonne nouvelle, je dois avouer que j'ai été très abattue. Et oui, cela peut sembler étrange mais cela m'a déstabilisée. Comme pour une grossesse, nous imaginons notre futur enfant, avec une particularité supplémentaire: la couleur de sa peau! Et pour moi, depuis plusieurs semaines, mon futur enfant avait la couleur chocolat!

Et d'un seul coup, on se dit que le destin pourrait nous faire découvrir un petit grain de riz! Et bien le cheminement n'est pas si simple. Le peu de certitude que l'on peut avoir s'envole dès qu'une étape se franchit...

Aujourd'hui, je vais beaucoup mieux grâce aux copines "Maman du Bout du Monde" qui savent trouver les mots pour rassurer! Alors cette semaine, grâce à l'aventure de l'adoption, j'ai vécu les montagnes russes des sentiments!

Affaire à suivre, nous avons rendez-vous le 18 mai!


Bisous Bisous