lundi 26 mai 2014

Faites des Mères.

L'expression n'est pas de moi, je l'ai lu il y a quelques jours sur le blog d'une FutureMaman en PMA. Et depuis, cette expression ne m'a pas quittée.

Elle est le cri que je souhaiterais hurler aux autorités internationales qui certes, affichent une volonté de protéger leurs enfants, mais qui n'ont pas forcément les actes qui donnent cette impression. Nul besoin de vous citer les pays concernés même si j'ai une pensée particulière pour le Mali, la République Démocratique du Congo, sans oublier le Vietnam...

Elle est le cri que je souhaiterais hurler à la société lorsqu'elle me fait comprendre que nous ne sommes rien tant que nous ne sommes pas des parents. Que ce soit au détour d'un film ou d'une conversation dans la vraie vie, il nous est bien difficile de ne pas subir le précepte selon lequel la parentalité est une fin en soi. Le fait de ne pas être parent alors que nous avons tout pour nous interroge, nous rend hors norme. Mais nous devons faire avec.

Elle est le cri  que je souhaiterais hurler lorsque je m'aperçois que nous avons droit à une journée de l'infertilité à 2 jours de la fête des mères. Histoire de bien remuer le couteau dans la plaie ou simplement afin que nous évitions de nous plaindre ayant eu "notre" jour 48 heures avant. Sachant que cette journée n'aura toujours pas permis au plus grand nombre de faire la différence entre stérilité et infertilité ...

Et enfin, c'est le cri que j'ai eu envie de pousser hier toute la journée. Parce qu'à moins de vivre dans une grotte, il m'aurait été bien difficile d'oublier que je n'ai pas d'enfant. Une de mes amies m'a adressée ses encouragements en début de journée, elle se doutait de ce que j'allais affronter. J'ai tenté de faire la fille détachée toute la journée mais je dois avouer que les réseaux sociaux ne m'ont pas aidée: il était grand temps que j'aille me coucher...

Vous l'aurez compris, hier était une journée de cris. Mais soyez rassurés, les voisins ne se sont pas plaints. Ces cris, comme toujours, se sont fait en silence. 

8 commentaires:

  1. Je suis de tout COEUR avec vous.
    Cette attente devient plus que surhumaine.
    Et moi qui pensais que ce silence de presque 3 semaines allait nous annoncer une bonne nouvelle.
    Mais que se passe t-il ici, tout là-bas pour attendre si longtemps????
    Je vous souhaite beaucoup de COURAGE encore et encore mais vous en avez tellement déjà fait preuve.!!!!!
    Bonne semaine tout de même.

    BISOUS Affectueux.
    ODILE 67.

    RépondreSupprimer
  2. j'adore ce titre, et Oh que j'ai bien pensé à toi et aux copines de l'attente hier !
    j'ai pensé très fort à vous et souhaité que votre voeu le plus cher se réalise d'ici la prochaine fête... et que Mère,vous soyez faites !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Votre message dévoile tout haut ce que beaucoup de femmes éprouvent...Ce n'est tellement pas facile toute cette attente...et dire qu'il fut un temps que tout se passait très vite pour les parents adoptants (ce n'est pas juste.... :(

    Mais bon, il faut se consoler, car un jour notre tour viendra... Et en ce qui vous concerne...vous pourrez enfin jouir du bonheur d'être une maman et un papa comblés...

    En attendant, oui faites des mères!!!!!!

    Josée ;)

    Sajosee.blogspot.ca

    RépondreSupprimer
  4. Que j'aimerais aussi pousser ce cri. Mais je n'en ai même plus la force.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. C'est tellement vrai ce que tu as écrit, moi aussi la semaine passé après avoir lu un effrayant message, j'ai voulu crier AU SECOURS !!!! Je t’embrasse fort et je te fais un gros câlin

    Manon

    RépondreSupprimer
  6. Courage cette attente finira pas un bonheur à trois. Ce cri sera entendu et mère tu deviendras.
    Mille pensées plain d'espoir.
    Muriel

    RépondreSupprimer
  7. Comme elle me parle cette douleur sourde, ce cri muet... La société n'est pas tendre avec les "sans enfants" par choix ou par fatalité... Des bises

    RépondreSupprimer
  8. Eh bien, je ne connaissais pas cette journée dont tu parles, 48 h avant la fête des mères....la journée de l'infertilité !. Pouah, quelle connerie tout ça... il faut absolument une journée pour tout et cela fait encore plus ressortir les différences, il faut absolument faire des cases pour tout et rentrer dedans...
    C'est bien triste cette société... moi ce qui m'a le plus fait bondir ce week-end c'est la montée croissante du FN.. quelle horreur... on se demande si c'est une fierté d'être français...et si c'est bien ici qu'on a envie d'élever nos enfants, j'ai honte. Pauvre France. Cat

    RépondreSupprimer