dimanche 7 avril 2013

Quand l'attente fait mal.

Depuis que nous sommes entrés en Adoptie comme le décrit si bien la talentueuse Maman de Tanh, notre Vie est une succession de hauts et de bas. Si je devais faire le compte, je dirais que globalement il y a eu beaucoup de hauts. Ce qui n'est pas si mal lorsque nous savons que nous nous sommes lancés il y a plus de 4 années.

L'adoption fait pleinement partie de notre quotidien. Enfin surtout du mien puisque Cher&Tendre arrive encore à tenir une certaine distance. Je suis en lien permanent par le biais des blogs, des forums, des échanges par mails et textos, sans oublier FacedeBouc. Une certaines routine s'est installée dans cette veille constante entre mes visites quotidiennes aux copines, et mon oeil jeté régulièrement aux mails groupés des forums que je lis en diagonale. En fait, je suis à l’affût du message au titre accrocheur, je reste m'importe beaucoup moins.

Cette semaine, comme cela m'arrive régulièrement, j'ai lu certains mots en travers. Je les ai relus à tête reposée, quelques minutes après avoir claqué la porte de l'agence. Je n'aurais pas dû.

Ces mots ont été écrits par une responsable à une Maman en attente pour le Vietnam: "Je souhaite vous informer qu'à ce jour, le Vietnam n'envisage pas de reprendre les adoptions internationales ni de réengistrements des dossiers de familles ayant été acceptées pour adopter au Vietnam avant 2010".
Je ne peux pas croire que ces mots ont été écrits sans être relus, sans que les informations n'aient été vérifiées. Quand on sait que notre OAA pèse chaque mot lorsqu'ils nous écrivent, pourquoi en serait-il autrement pour cet organisme? Comment peut-on écrire ces mots sans mesurer la portée sur les parents en attente? Comme imaginer que ces mots terribles ne seront pas partagés avec les autres futurs parents en attente, provoquant alors un effet boule de neige sur le moral de tous?

Depuis hier, j'ai pris conscience que notre BabyChou ne viendrait pas du Vietnam. Sauf miracle, mais à ce jour, je n'ai que peu de confiance en une intervention divine. Depuis hier, j'ai perdu une béquille dans mon attente car il m'était confortable de me dire que nous avions 2 chemins parallèles: le Vietnam et la pupille. Depuis hier, j'ai envie de me rouler en boule. Je tends le dos en attendant des nouvelles de notre OAA, nouvelles qui ne viendront pas parce qu'ils n'ont strictement rien à nous dire.

Je disais hier à une délicate Amie que j'avais le sentiment de prendre conscience que je m'étais trompée de fil rouge depuis le début. Elle m'a très justement répondu que c'était peut-être que ce n'était pas notre fil rouge. Depuis le début. Je ne sais pas quoi penser de tout cela. Je sais juste que je vais faire du rangement dans la maison. Histoire de mettre hors de ma vue tout ce qui pourrait me rappeler que nous sommes en attente. Depuis si longtemps.


26 commentaires:

  1. J'espère que les mots que tu as lu sont erronés, j'espère que tu peux toujours t'appuyer sur tes 2 béquilles, j'espère que votre fil rouge vous emmènera au plus vite vers votre petit bonheur, qu'il vienne du pays des rizières ou de la rue tout près de chez vous ...
    En tous les cas, courage pour cette attente, pour ces nouvelles qui font peur, qui rendent triste, ... courage pour tous les bas qui font partie de votre vie ... même si heureusement, les hauts en font partie aussi ...
    Bisous
    Sandrine

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour !

    La seule différence entre votre histoire et la nôtre c'est que nous sommes sur liste d'attente en Colombie et non au Vietnam !

    La dernière lettre à notre OAA est restée sans réponse car je pense qu'ils n'ont pas de réponse, tout simplement !!

    En tous cas, bon courage et on se dit qu'on a la chance de remplir les conditions pour un petit pupille dans notre département !

    Aurélie

    RépondreSupprimer
  3. je t'ai répondu par un autre biais donc je vais juste te dire, de ne pas baisser les bras mais de prendre le temps de mettre de l'ordre dans vos idées et surtout de rebondir ! ça ne sera pas facile mais nécessaire !

    plein de courage pour vous deux

    bisous
    patou

    RépondreSupprimer
  4. Tu écris des mots très justes sur ces lignes écrites et leur impact sur toutes les personnes en attente...
    Difficile en ce moment, l'adoption...
    Votre "chance" comme tu le dis (j'essais de positiver...) c'est de ne pas avoir tous les oeufs dans le même panier et peut-être que votre petit bout viendra de tout à côté. Et je dis cela tout en sachant combien on investit plutôt un projet qu'un autre.

    RépondreSupprimer
  5. Elle vient d'où cette info ?
    J'aurais tendance à croire que le VN ne réenregistre pas de nouveaux dossiers avant d'avoir apparenté ceux déjà enregistrés... ce qui éviterait à mon avis des attentes de l'ordre de celles en cours en Chine après enregistrement...
    Quoi qu'il en sit, je ne vois pas comment le VN pourrait actuellement se fermer à l'adoption si tôt après la mise en place de la CLH...

    Courage les amis, encore et toujours..

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour ma belle,
    Je ne trouve pas le mot....je suis si triste de te lire j'ai les larmes aux yeux...

    Je t'embrasse fort et espérons que cela ne soit pas la réalité!! Je pense à toi...

    Manon

    RépondreSupprimer
  7. L'attente fait mal, c'est indéniable. Le reconnaître, le dire, c'est déjà aller un peu mieux et un pas vers l'acceptation de l'impensable. J'aurais aimé te dire que tout cela n'est pas vrai et qu'on va avoir d'heureuses nouvelles, tous autant que nous sommes. Pourtant, je ne peux pas parce que je mentirais. Comme toi, j'ai envie de me rouler en boule et qu'on me fiche la paix. Comme toi, j'ai envie d'effacer une partie de mon parcours. Pourtant, c'est ce parcours qui va nous faire parents, je l'espère de tout coeur, malgré les montagnes russes que l'on vit.
    Peut-être qu'effectivement, votre fil rouge ne vous menait pas au Vietnam? Mais tu n'as rien à regretter, je t'assure, jolie future maman.
    Je te souhaite le meilleur dans les semaines ou les mois à venir. Parce que tu l'vaux bien!
    Gros bisous,
    Elise

    RépondreSupprimer
  8. Moi, je n'ai jamais cru au hasard. Ma fille ce n'est pas le hasard. Notre fil rouge avec elle n'était pas le fruit du hasard. Tu connais notre histoire, trop de coïncidences pour que cela soit du hasard elle et nous.
    Ton fil rouge n'est peut-être pas au Vietnam. Quand ton enfant naitra? ou peut-être est-il né déjà? C'est à partir de là que tout commencera.
    Ton attente est sacrément dure. Elle est longue, trop longue.
    Mais ne lâche rien!

    RépondreSupprimer
  9. Je te lis sans poster depuis longtemps... là, j'ai envie de te dire :
    COURAGE !!!! j'aimerais trouver des mots de réconfort mais je n'en ai pas...

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir, je ne sais pas quoi dire pour soulager ta peine...c'est sûr, Il est des moments de doute, où nous ne savons pas si le chemin pris est le bon, où nous ne savons pas si nous serons maman un jour...et c'est sûr, nos hommes gardent la tête plus froide que nous à ce sujet...le mien me répète souvent "garde patience, un jour nous serons parents..." alors garde confiance, un jour tu seras maman ma belle! et une super maman en plus! et alors tout s'éclairera et le chemin interminable et escarpé sur lequel tu es en ce moment n'aura plus d'importance quand tu serreras dans tes bras un petit grain de riz ou...grain de blé...ou grain de ?

    Je t'embrasse très fort
    Anne-Lise

    RépondreSupprimer
  11. Ce n'était peut être pas votre chemin....même si je comprends votre désarroi.
    Persévérez, votre tour arrivera, à n'en pas douter.
    Je suis de tout cœur avec vous.
    Arielle maman de Luna 11 ans et de Ange 5 ans qui nous attend en RDC

    RépondreSupprimer
  12. J'ai malheureusement lu les mêmes choses que toi ... J'en ai eu froid dans le dos ... Les temps sont très difficiles, vraiment TROP difficiles. Je ne sais pas où te mènera le fil rouge mais votre petit est au bout... Je termine en te remerciant pour ton soutien.
    A très bientôt. Gros bisous
    Nathalie

    RépondreSupprimer
  13. Juste un petit message pour te signifier que je te lis, que je comprends ton désarrois mais aussi pour te dire que j'ai foi en l'avenir, celui qui vous fera parents. Plein de courage.

    RépondreSupprimer
  14. Je ne peux que comprendre ton état d'esprit et je crois savoir ce que tu ressens.

    Mais que dit "VOTRE" OAA ? Le discours est-il le même ?

    Quoi qu'il en soit, ne baisses pas les bras. Babychou vous attend quelque part. Peut-être pas au Vietnam mais il vous attend. Et il ne sait pas encore quels formidables parents il va avoir.

    Je t'embrasse Fort

    RépondreSupprimer
  15. Je suis triste en lisant cela ce soir.. j'espère que les bonnes nouvelles arriveront sous peu, il y a trop longtemps maintenant que le silence s'est installé au vietnam :)

    RépondreSupprimer
  16. Coucou !
    Je te fais de gros bizoo, dans ce moment difficile... Et je vous souhaite de démêler très vite votre fil rouge, qui vous mènera babychou.
    C'est tellement dur cette attente, et l'incertitude de ce parcours... pffff !
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  17. Après plus de 4 ans d'attente, nous sommes devenus parents d'une petite puce de Thaïlande ...
    Au moment où nous avions reposer tous nos espoirs sur un pupille ... Tant les délais s'allongeaient inexorablement avec la Thaïlande.
    Mais ... Nous avons eu aussi dans la même semaine, l'appel de notre CG qui avait oublié de nous retirer de la liste.
    Tout ça pour vous dire que l'attente est longue, trop longue et que vous avez encore deux béquilles. Le Vietnam et le pupille. Dans l'adoption, on ne peut rien prévoir, juste attendre de devenir parents. Vous le saurez, que votre enfant vienne d'ici ou d'ailleurs. Bon courage. Gardez confiance et espoir.

    RépondreSupprimer
  18. j'aimerais tant trouver des mots qui apaisent dans ces moments, j'aimerais tant te dire combien tes maux et tes mots me bouleversent, j'aimerais te connaître mieux pour te dire mon soutien réel, même par écran interposé, j'aimerais te dire que tu trouveras le chemin, j'aimerais te rassurer... mais je crains que mes mots soient si futiles face à ta douleur du moment... Sache simplement que je pense à toi, fort, sincèrement, réellement

    RépondreSupprimer
  19. Je vous souhaite du courage mais je saisn que vous en avez.

    votre enfant est bout de ce long chemin il faut y croire.

    au plaisir de vous lire.

    sandrine

    RépondreSupprimer
  20. J'espère vraiment que cet écrit reflète le peu d'expérience d'une nouvelle personne, qui prend en main le Vietnam et la situation assez complexe créée par la CLH. J'espère que c'est un arrêt temporaire ou un cas limité à une liste... Mais quelle horreur pour les personnes en attente de ré-enregistrement par cette voie.
    Bises

    RépondreSupprimer
  21. J'aime voir le verre à moitié plein et même si aujourd'hui, vous ne savez rien de Babychou, ni le jour de son arrivée, ni son pays de naissance, ni son histoire, ce qui est sûr, c'est qu'il/elle arrivera, fera de vous une maman et un papa et enfin le mot "famille" prendra tout son sens.
    Nous pensons très fort à vous.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  22. La vie te mènera vers ton enfant... Il faut juste y croire très fort. Parfois, on change de chemin puis on en ouvre un autre, il faut tout essayer. On en ferme aucun, on a juste besoin de routes, grandes et belles qui nous mènent vers notre enfant.
    C'est ce que nous avions fait ! De la Polynésie, nous nous étions tournés vers Madagascar (pris par un oaa, nous avions finalement renoncé car trop de doutes sur le déroulement, les délais de la procédure) puis nous étions repartis vers la Polynésie. Mais, c'est en RDC que notre petit prince nous attendait. Un fil rouge saisi en plein vol... Fonce au Vietnam ou ailleurs, il faut y croire.
    Barbara, maman de clara et alexandre

    RépondreSupprimer
  23. Il n'y a eu aucune confirmation de cette information... seule votre Oaa peut confirmer ou non, et il faut vous tourner vers elle pour avoir des réponses claires et définitives...
    J'ai aussi été troublée et peinée de cette nouvelle... mais, ce n'est peut-être qu'une simple rumeur ?!

    D'ou qu'il vienne, votre enfant fera votre bonheur ;-)
    Bonne journée
    Bizzz Laure

    RépondreSupprimer
  24. Je n'ai pas les mots pour soulager votre peine. Cette triste nouvelle est elle vraiment officielle ? J'espère que non...
    Notre fil rouge était la Colombie et nous avons eu notre petite fille au Vietnam donc ...

    On pense fort à vous deux

    RépondreSupprimer
  25. Une pensée pour toi , j'espère que tu vas un peu mieux.
    J'ai vu sur un blog une personne qui disait que son oaa annonçait une reprise cette année.
    Donc tu vois je pense et j'espère que ce n'est qu'une rumeur.
    Bonne soirée
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  26. Je me sens bien démunie, face à vous, mes copinautes en route vers le pays des grains de riz... On arrive vers l'adoption souvent après un parcours douloureux et renoncer, s'adapter une autre fois est vraiment lourd... Comme le dit Elise, pour les autres, c'est 'prendre notre mal en patience' mais pour nous, c'est tout simplement vivre... Donc oui, j'espère que ton fil rouge te guidera très vite vers la vie... Sinon, des nouvelles de votre oaa ? bises

    RépondreSupprimer